Bill McDermott prend la direction de ServiceNow

Bill McDermott vient d'être recruté par un pure player du SaaS après 17 ans passé chez SAP qui a mené à marche forcée sa transition vers le cloud, notamment par l'acquisition de solutions natives cloud. (Crédit : SAP)

Bill McDermott vient d'être recruté par un pure player du SaaS après 17 ans passé chez SAP qui a mené à marche forcée sa transition vers le cloud, notamment par l'acquisition de solutions natives cloud. (Crédit : SAP)

Deux semaines après avoir quitté le poste de CEO de SAP, Bill McDermott est nommé CEO de ServiceNow pour remplacer John Donahoe. Ce dernier doit prendre en janvier la direction de Nike.

Il n'aura pas fallu longtemps à Bill McDermott, qui vient à peine de quitter son poste de CEO chez SAP, pour reprendre les rênes d'un éditeur de logiciels, en l'occurrence celles de ServiceNow, spécialiste de l'ITSM en SaaS. D'ici la fin de cette année, il succédera à l'actuel CEO de ServiceNow, John Donahoe, qui va de son côté rejoindre Nike pour prendre le poste de CEO de la marque de sport à la suite de Mark Parker.

Pour effectuer en douceur le passage de témoin avec Bill McDermott, ServiceNow explique que John Donahoe conservera son poste de CEO pendant la période de transition et son siège au conseil d'administration de la société jusqu'à la fin de son mandat qui s'achève en juin 2020. John Donahoe n'est arrivé chez ServiceNow qu'en avril 2017, mais l'entreprise a connu pendant sa direction une croissance soutenue, supérieure à 30% par trimestre et la valorisation du groupe a plus que triplé sur deux ans (45 Md$ le 22 octobre). La rédaction de LMI avait pu l'interroger un an après sa prise de fonction. Avant de diriger l'éditeur de solutions ITSM, John Donahoe avait été président d'eBay de 2008 à 2015 puis président de PayPal. Avec Nike, il retrouve donc un secteur BtoC qu'il connaît bien.

Le cours de bourse de ServiceNow réagit à la baisse

L'arrivée de Bill McDermott à la tête du pure player SaaS - ou bien le départ de John Donahoe - ne semble toutefois pas réjouir les actionnaires de la société puisque le cours de l'action ServiceNow a baissé jusqu'à 15% dans les heures qui ont suivi l'annonce. L'éditeur de solutions ITSM vient pourtant d'annoncer sur son 3e trimestre fiscal des résultats préliminaires affichant un chiffre d'affaires en hausse de 29% à 864 M$ sur les facturations d'abonnement SaaS, qui dépasse de 10 M$ les prévisions. Et dans le communiqué annonçant le changement de CEO, ServiceNow souligne que SAP a lui-même triplé sa valorisation, à 140 Md$, pendant que Bill McDermott dirigeait l'éditeur allemand, présent dans plus de 180 pays avec 437 000 clients, en menant sa transition vers le cloud.

Chez SAP, où il était entré en 2002 et qu'il dirigeait depuis presque 10 ans, Bill McDermott a été remplacé par une co-direction assurée par Christian Klein et Jennifer Morgan, co-CEO. Ces derniers mois, l'éditeur allemand de logiciels de gestion d'entreprise a réorganisé son management avec le départ de plusieurs cadres vétérans et confié des postes de direction à des équipes rajeunies. Le changement de direction à la tête de SAP a été plutôt bien accueilli, notamment en France où l'USF (association des utilisateurs de SAP francophones) l'a qualifié de positif, estimant que les deux nouveaux dirigeants étaient au coeur des sujets en cours.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité