Blue Soft rachète Projetlys et son expertise dans les solutions Microsoft

Thierry Boccara, le co-président du groupe Blue Soft : « Projetlys nous rejoint pour pouvoir travailler sur des projets plus importants. A l'heure actuelle, sa clientèle est surtout composée d'entreprises cotées avec une capitalisation modeste ou moyenne. » Crédit photo : D.R.

Thierry Boccara, le co-président du groupe Blue Soft : « Projetlys nous rejoint pour pouvoir travailler sur des projets plus importants. A l'heure actuelle, sa clientèle est surtout composée d'entreprises cotées avec une capitalisation modeste ou moyenne. » Crédit photo : D.R.

Le lyonnais Projetlys entre dans le giron de Blue Soft pour lui apporter ses compétences en intégration autour d'Azure, d'Office 365 et de Teams. Les agences lyonnaises et parisienne des deux ESN vont être rapprochées.

Après les rachats de ProSmart et de Daylight en 2018, Blue Soft a relancé ses opérations de croissance externe avec le concours de la société Crescendo finance. Puisant dans les moyens que lui confèrent sa levée de fonds (4 M€) et la ligne de crédit (10 M€) qu'elle a obtenue l'an dernier, l'ESN a mis la main sur Projetlys. Cette société dont le siège est à Lyon possède aussi des agences à Aix-en-Provence et à Paris. Elle se spécialise dans les usages collaboratifs et le cloud, avec un expertise dans la vente et l'intégration autour d'Azure, d'Office 365 et de Teams. « Projetlys nous rejoint pour pouvoir travailler sur des projets plus importants. A l'heure actuelle, sa clientèle est surtout composée d'entreprises cotées avec une capitalisation modeste ou moyenne », explique Thierry Boccara, le co-président du groupe Blue Soft. L'entreprise a en effet besoin de s'adosser à une structure qui lui donne les moyens de son développement. Car si son chiffre d'affaires a progressé l'an dernier, ses pertes aussi. Elle devrait clore l'année en cours sur 9 M€ de facturations.

Blue Soft passe le cap de 700 collaborateurs pour 70 M€ de CA

Maîtrisant aussi, en autres, les technologies Microsoft, Blue Soft est un prestataire de services plutôt orienté sur le développement en mode Agile. Projetlys, lui, concentre plutôt son action sur le parématrage et l'intégration. D'où les synergies entre les deux entreprises qui vont pouvoir proposer des expertises complémentaires à leurs portefeuilles de clients respectifs. Celui de Projetlys se compose d'entreprises telles que Cegid, Bandai Namco, Allizé Plasturgie, Seqens et plusieurs acteurs de la santé servis par ses 90 collaborateurs.

Projetlys et Blue Soft possèdent tous deux plusieurs points de présence dont certains situés dans les mêmes territoires. C'est le cas des agences de Lyon où les 15 collaborateurs de Blue Soft vont rejoindre les locaux et les 45 salariés de son acquisition. C'est aussi le cas en région parisienne où ce sont cette fois-ci les 15 employés de Projetlys qui vont rejoindre leur homologues de Blue Soft pour former un effectif local d'environ 600 personnes. Au total, le nombre de collaborateurs de Blue Soft s'élève maintenant à 720 personnes dégageant 70 M€ de chiffre d'affaires cumulé.

Le prochain rachat se fera dans le nord de la France

« Projetlys est la première société que nous rachetons en France en dehors de l'Île-de-France. Sa structure juridique va persister au moins pour les deux prochaines années », précise Thierry Boccara. Et ce ne sera pas la dernière acquisition de ce type. Le dirigeant, dont la société mène depuis sa création une stratégie de croissance externe active (11 rachats en 10 ans), ne cache pas que son prochain objectif est de s'implanter dans le nord de la France pour s'attaquer ensuite à Bruxelles. Hors de l'Hexagone, Blue Soft est également implanté à Genève.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité