Bruno Picard arrive à la direction technique de Nutanix

Country manager France de NetApp depuis près de 4 ans, Bruno Picard va travailler sur un poste moins exposé chez Nutanix. (Crédit D.R.)

Country manager France de NetApp depuis près de 4 ans, Bruno Picard va travailler sur un poste moins exposé chez Nutanix. (Crédit D.R.)

En passant de NetApp à Nutanix France pour reprendre un poste de directeur technique, Bruno Picard va souffler un peu au sein d'une équipe solide sur un marché HCI dynamique malgré le trou d'air économique du premier trimestre en France inhérent à l'activisme des gilets jaunes.

Jeu de chaises musicales surprenant avec l'arrivée de Bruno Picard chez Nutanix au poste de directeur technique France. L'ancien country manager de NetApp France, et précédemment directeur technique du fournisseur de solutions de stockage californien, fait une marche arrière pour se placer sous la direction de Hugues Heuzé country manager France de Nutanix et ancien de NetApp. Désormais Nutant, Bruno Picard aura pour tâche d'accompagner en avant-vente les commerciaux et les clients pour assurer la concrétisation des projets. Et il pourra compter sur un redoutable duo à l'Europe pour l'épauler en France à savoir James Karuttykarandirector Southern EMEA, et Sylvain Siou, senior director EMEA systems engineering chez Nutanix. 

Comme nous l'a indiqué Sylvain Siou lors d'un entretien téléphonique, « Bruno Picard désirait revenir sur un poste plus technique et nous sommes très contents de travailler avec lui ». Rappelons que Sylvain Siou a longtemps occupé le poste de directeur technique France chez VMware avant de lancer Nutanix France avec Sammy Zoghlami puis de passer à l'Europe il y a trois ans. Depuis, le poste de directeur technique France était assuré par James Karuttykaran qui avait lui aussi fort à faire à l'Europe du Sud.

Une pression très forte chez NetApp Chez NetApp, Bruno Picard subissait une très forte pression de la part de sa direction américaine pour faire passer la société devant le leader Dell EMC en termes de chiffres d'affaires. Un sujet qui revenait très souvent lors de nos conversations avec Henri Richard, vice-président exécutif des opérations mondiales client de NetApp. Le Français, installé depuis très longtemps aux États-Unis, suit avec une attention particulière le marché européen. En octobre dernier, Henri Richard nous avait d'ailleurs confié : « L'objectif est toujours de passer numéro 1 devant Dell EMC comme en Allemagne ». La filiale française du fournisseur de stockage qui a démarré deux ans après l'Allemagne en 1996 paie encore aujourd'hui ce petit retard à l'allumage alors que les équipes locales ne déméritent pas. Reste maintenant à connaitre le prochain country manager de NetApp France mais en attendant, c'est Marc Montiel, vice-président Europe du Sud, qui devrait assurer l'intérim.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité