ByPath met les commerciaux sur le meilleur chemin d'accès aux clients

L'algorithme de ByPath apprend avec le temps et peaufine ses analyses pour générer des

L'algorithme de ByPath apprend avec le temps et peaufine ses analyses pour générer des "évènements", poussant les commerciaux à passer à l'action. (Crédit D.R)

La solution SaaS de Bypath utilise les réseaux sociaux pour permettre aux commerciaux d'identifier leurs contacts susceptibles de les mettre en relation avec des prospects. Disponible depuis juillet dernier, l'outil est déjà utilisé par 50 entreprises.


Mise au point par le Hongrois Frigyes Karinthy en 1929, la théorie des « six poignées de main » veut que tout individu peut être relié à n'importe quel autre sur la terre à travers une chaîne de relations comprenant au maximum six personnes. D'une certaine façon, c'est le postulat qu'exploite le logiciel en mode SaaS ByPath pour l'appliquer aux relations commerciales sur le marché professionnel. Edité par une startup du même nom créée en juillet dernier, l'outil propose à ses utilisateurs de lui donner accès à leur liste de contacts sur les réseaux sociaux pour déterminer ensuite avec qui ceux-ci sont également liés. ByPath peut ainsi indiquer à un commercial si un membre de ses connaissances est en relation avec un prospect qu'il souhaite approcher. « Si vous cherchez à joindre le DSI d'une grande société et qu'il a côtoyé les mêmes bancs de fac que votre collègue il y a dix ans, ByPath le détectera grâce aux informations disponibles sur les réseaux sociaux », explique Loic Deo Van, le CEO et co-fondateur de ByPath.

Établir des scénarios pour le déclenchement d'alertes

ByPath propose aussi des revues de presse automatisées couvrant 200 000 medias ainsi qu'une veille permanente sur twitter, le tout sur la base de mots clé choisis par ses utilisateurs. L'intérêt ? « Un commercial peut décrocher son téléphone pour rebondir suite à un article paru dans la presse sur sa cible », explique Loic Deo Van. Le logiciel va encore plus loin en proposant la création de scénarios pour déclencher des alertes qui permettent, le cas échant, aux commerciaux d'adapter leur stratégie. Un utilisateur peut ainsi être prévenu qu'un tweet évoque la présence telle personne à tel événement organisé par tel concurrent qui présentait telle solution. « Les scénarios sont évolutifs et l'algorithme qui les produit devient de plus en plus précis au fil du temps, selon le principe du machine-learning » explique le CEO. Il précise, par ailleurs, que l'efficacité du logiciel dépend de la culture du numérique qui règne au sein d'un secteur d'activité. Les personnes évoluant dans celui de l'IT étant particulièrement représentées sur les réseaux sociaux, ByPath est d'autant plus efficace pour les démarcher.

Un objectif de 4 M€ de revenus d'ici deux à trois ans

A ce jour, le logiciel est utilisé par 150 personnes réparties dans 50 sociétés clientes. En outre, son éditeur s'est aperçu que de plus en plus de commerciaux souscrivent à son service à titre individuel (50 € par mois et par utilisateur), en se faisant ensuite rembourser par note de frais. Depuis sa création, la société a dégagé 50K€ de chiffre d'affaires et vise un revenu annuel de 400 K€ dès l'an prochain. A l'horizon 2017-2018, elle anticipe de réaliser environ 4 M€ de facturations. Pour ByPath, cet objectif passe par l'extension rapide de son activité sur le marché britannique. « Nous souhaitons y recruter des partenaires, essentiellement des sociétés de conseil et des intégrateurs de CRM, présents sur ce marché pour nous aider à progresser rapidement », indique le CEO de ByPath. Ils toucheront une commission comprise entre 7% et 25% du chiffre d'affaires qu'ils généreront. » Pour engager les frais liés à la constitution de ce réseau de distribution, l'éditeur veut lever 1 M€ d'ici début 2016.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité