CGI a réalisé une croissance de 4,6% en 2018

Jean-Michel Baticle, président de CGI pour l'Europe de l'Ouest et du Sud a présenté les résultats de l'année fiscale 2018. (Crédit Photo : CGI)

Jean-Michel Baticle, président de CGI pour l'Europe de l'Ouest et du Sud a présenté les résultats de l'année fiscale 2018. (Crédit Photo : CGI)

La SSII canadienne CGI a présenté ses résultats financiers pour l'exercice 2018 montrant une croissance de 4,6% du chiffre d'affaires. Le marché reste dynamique avec des opportunités sur des domaines comme l'expérience utilisateur, la cybersécurité ou la mise en conformité. Néanmoins la recherche de talents reste tendue.

« La stratégie de proximité a permis de réaliser une croissance supérieure aux prévisions du secteur », a expliqué Jean-Michel Baticle, président de CGI pour l'Europe de l'Ouest et du Sud à l'occasion de la présentation des résultats annuels de la SSII (clos en octobre). Au niveau mondial, le groupe canadien affiche 7,5 milliards de dollars, en hausse de 4,6% et le périmètre France, Luxembourg, Maroc, Roumanie participe au chiffre d'affaires global à hauteur de 1,13 milliard d'euros en hausse de 4,3%. La seule zone France voit son CA croître de 4,6% avec « un bon troisième trimestre », constate le dirigeant. Le niveau de nouveaux contrats pour la zone France, Luxembourg, Maroc, Roumanie atteint 1,16 milliard d'euros.

A travers des entretiens avec ses clients, CGI cerne plusieurs orientations pour les 12 à 18 prochains. « L'expérience utilisateur est devenue la première demande des clients », analyse Jean-Michel Baticle avant d'ajouter que « le second point d'intérêt est lié à la cybersécurité ». En troisième lieu, on retrouve les aspects réglementaires, « le RGPD est en plein boom, car beaucoup d'entreprises n'ont pas anticipé. Il y a une meilleure compréhension des problématiques sur les données personnelles », reconnait le président. Ces thèmes nécessitent des compétences et le dirigeant avoue que la situation est tendue sur certains postes (cybersécurité, consultants,...). En net, CGI prévoit d'embaucher 3 000 personnes en France en souhaitant mettre un plus grand maillage de consultants en région. Les SSII sont connues pour un turn-over important, mais « l'année dernière, beaucoup de salariés sont partis chez les clients », admet Jean-Michel Baticle.

Il faut donc être créatif pour recruter. CGI a mené plusieurs initiatives dont le lancement de sa propre école pour aider des diplômés de niveau bac ou Bac +2 à trouver du travail dans le développement informatique. Après une formation diplômante de 2 ou 3 ans, la SSII leur propose un CDI. Autre axe de développement pour CGI, l'innovation appliquée, c'est-à-dire du « co-développement et de la co-construction de solutions avec les clients », explique Clément Bernard, directeur de l'innovation Europe de l'Ouest et du Sud. Aujourd'hui, le groupe revendique un portefeuille de 175 solutions notamment dans l'Open Banking ou dans le retail. Dans les années à venir, « il y aura de forts investissements dans Cloud Foundry (PaaS) pour créer des solutions plus rapidement », prévoit le responsable. Des centres d'excellence ont été créés en France avec des orientations technologiques (IA, RPA) ou sectorielles (secteur public, transport, énergie, etc).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité