CiscoLive 2023 : l'observabilité s'impose avec une base open source

Vice-présidente en charge des activités applications et cloud, Liz Centoni a créé une division dédiée aux outils innovants avec Guillaume Sauvage de Saint Marc à la tête. (Crédit S.L.)

Vice-présidente en charge des activités applications et cloud, Liz Centoni a créé une division dédiée aux outils innovants avec Guillaume Sauvage de Saint Marc à la tête. (Crédit S.L.)

Avec sa fusée FSO (Full Stack Observability), Cisco met en orbite ses satellites d'observabilité - Appdynamics, Thousandeyes, Calisti et Panoptica - pour accompagner les entreprises confrontées à la complexité des applications cloud natives et renforcer la sécurité des microservices.

De retour en Europe, après une pause de deux ans pour cause de pandémie, CiscoLive a posé ses valises à Amsterdam (du 6 au 10 février 2023) pour mettre en avant les innovations technologiques de l'équipementier de San José - cybersécurité, observabilité et OT matinée d'edge, sans oublier les nombreuses initiatives engagées avec les équipes IT du port de Rotterdam pour transformer la première zone portuaire européenne Smart Port (digital twins, transports autonomes, containers sécurisés et traçables). Nous reviendrons dans un autre sujet sur ce projet ambitieux porté par Oscar Van Veen le directeur de l'innovation du port de Rotterdam, et Guy Dietrich, Global Innovation Officer de Cisco dans le cadre du programme CDA (Country Digital Acceleration). 

Pour mieux prendre en charge les applications cloud natives et leur sécurité, Cisco ajoute des composants logiciels au sein de sa plateforme FSO (Full Stack Observability) - un concept crée par un cabinet d'études - pour assurer une meilleure visibilité des microservices et API, et renforcer la sécurité globale. Comme l'a indiqué lors de la keynote Liz Centoni, vice-présidente en charge des activités applications et cloud, « nous promouvons une plateforme d'observabilité ouverte avec une télémétrie étendues reposant sur OpenTelemetry». Le tableau de bord FSO rassemble deux briques éprouvées - issus de rachats  - Appdynamics et Thousandeyes, complétés par les solutions Calisti et Panoptic. Ouverte, cette plateforme d'observabilité peut également accueillir d'autres services - via les API - pour étendre la télémétrie dans les entreprises. Le focus est clairement sur les services cloud qui se développent à vitesse grand V dans les organisations avec un impact très fort sur les infrastructures. « Les entreprises se retrouvent avec des problèmes d'infrastructure au niveau applicatif, ce qui entrainent des problèmes de connectivité et de performances », nous a indiqué Bruno Caille, directeur technique de Cisco France.

Lire la suite  de cet article sur Le Monde Informatique



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité