Constellation prend le contrôle de BESTinfo

Etienne Besançon, président fondateur de Constellation : « Avec BESTinfo, Constellation rentre de plain-pied dans l’économie circulaire et c’est un pas de plus en faveur de nos objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. » (Crédit : Constellation)

Etienne Besançon, président fondateur de Constellation : « Avec BESTinfo, Constellation rentre de plain-pied dans l’économie circulaire et c’est un pas de plus en faveur de nos objectifs de réduction d’émissions de gaz à effet de serre. » (Crédit : Constellation)

Le groupe de service IT Constellation vient d'acquérir BESTinfo, une société spécialisée dans le reconditionnement de matériels informatiques. Après les créations d'Impakt et Kanopée, ce rachat permet à l'ESN de faire un pas de plus dans sa stratégie de décarbonation.

Et de 11 pour Constellation. Le groupe de services IT déjà à la tête de 10 filiales vient de mettre un pied sur le marché du reconditionné en rachetant BESTinfo. Cette opération fait écho aux récentes création des filiales Kanopée et Impakt dont les missions sont respectivement de sensibiliser à la décarbonation via des formations et de calculer l'empreinte carbone des entreprises. « BESTinfo est ce qui manquait à notre stratégie de décarbonation. En agissant sur le sourcing des équipements et leur fin de vie, Constellation rentre de plain-pied dans l'économie circulaire et c'est un pas de plus en faveur de nos objectifs de réduction d'émissions de gaz à effet de serre », explique Etienne Besançon, président fondateur de Constellation.

Fondée en 2004 par Fabienne Gouatarbes, BESTinfo propose une offre qui s'articule autour de 3 piliers : la fourniture et l'installation sur site du matériel informatique reconditionné (serveurs, stockage, réseau, micro-informatique) ; la prolongation des contrats de maintenance ; la revalorisation et le recyclage des équipements IT. Pour assurer ce dernier service, l'entreprise récupère elle-même certains composants comme les batteries, les ventilateurs de serveurs ou les disques durs pour les reconditionner et les revendre en pièces détachées. Pour tout le reste (coques de PC), la société charge un partenaire de les recycler dans le respect des normes DEEE.

La société, basée à Cormeilles-en-Parisis en Île-de-France, compte une dizaine de collaborateurs et dispose d'un stock de matériel IT de 1000 m2. Elle a clôturé l'année 2022 sur un chiffre d'affaires de 4,3 M€. De plus, si l'entreprise est spécialisée dans le BtoB, elle s'adresse aussi bien aux clients finaux qu'à des revendeurs à qui elle propose notamment des pièces détachées.

Tester le reconditionné sur les dossiers supérieurs à 100 000 €


Actuellement, 30 % du chiffre d'affaires de Constellation est généré par ses activités de négoce de matériel, uniquement du neuf jusqu'ici. Grâce à BESTinfo, l'ESN compte proposer une alternative reconditionnée à tous ses clients dont la valeur des contrats excède 100 000 €. Le but étant de tester l'offre sur un nombre limité de dossiers avant de l'étendre à l'ensemble de son portefeuille.

Avec BESTinfo, Constellation compte également accompagner le secteur public, qui représente 12 % de ses clients, dans sa transition écologique. Depuis la loi AGEC ratifiée en avril 2022 « les acheteurs de l'Etat français, les collectivités territoriales et leurs groupements sont obligés d'acquérir à minima 20 % de leurs achats en produits reconditionnés ».

Objectif 2025 : 200 M€ de chiffre d'affaires

Le groupe ne compte cependant pas s'arrêter au secteur public et mise sur son outil Impakt pour convertir les entreprises privées au reconditionné. Pour le moment, ses bilans ont montré que les intrants (activité de négoce des entreprises IT, qui achètent des biens ou des services numériques pour les mettre à disposition de ses clients) seraient responsables de 80 % de leurs émissions de gaz à effet de serreReste donc à calculer les économies de carbone qui pourraient être réalisées.

Depuis sa création en 2016, le groupe a acquis plus d'une dizaine d'entreprises. Il a notamment 5 acquisitions à son actif pour l'année 2022, dont 2 qui n'ont pas encore été officiellement annoncées. Compléter rapidement son savoir-faire par de la croissance externe a permis à l'entreprise d'atteindre en 2021, avec un an d'avance, son objectif de chiffre d'affaires de 100 M€. Elle table désormais sur 150 M€ de facturations en 2022 et 200 M€ d'ici à 2025.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité