Dell prend le train du Zero Trust et de l'IA générative

Lors de la 2eme journée de Dell Technologies World, Jeff Clarke, co-COO, a levé le voile sur les projets Fort Zero et Helix. (Crédit Photo: JC)

Lors de la 2eme journée de Dell Technologies World, Jeff Clarke, co-COO, a levé le voile sur les projets Fort Zero et Helix. (Crédit Photo: JC)

La seconde journée du Dell Technologies World a été l'occasion de concrétiser le projet Frontier qui devient l'offre NativeEdge, une plateforme facilitant le déploiement et la gestion des infrastructures et des applications en périphérie. Par ailleurs, le fournisseur lance le projet Fort Zero pour accompagner les entreprises dans leur démarche zero trust. L'IA générative n'est pas oubliée à travers le projet Helix avec Nvidia.

En direct de Las Vegas. Après une première journée focalisée sur l'extension du catalogue APEX autour notamment du stockage, du compute et du PC as a service, le second jour du Dell Technologies World s'est focalisé sur l'Edge et la sécurité. Sur le premier point, le fournisseur a transformé le projet Frontier en un produit nommé NativeEdge. Pour mémoire, le projet Frontier avait été présenté en octobre 2022 et avait pour ambition d'élaborer une plateforme logicielle pour accompagner les entreprises dans la gestion et l'orchestration en toute sécurité des applications et infrastructures edge à grande échelle. Le défi est de taille, car « le marché de l'edge est très fragmenté, il existe des milliers d'options, de technologies, de protocoles et dans plusieurs secteurs », observe Ghil Shneorson, vice-président en charge du Edge computing chez Dell. Il ajoute, « il est nécessaire de fédérer et de manager ». L'idée est donc de fournir aux équipes IT une boîte à outils comprenant des solutions matérielles et logicielles pour déployer et gérer l'ensemble des composants edge (IoT gateway, station de travail, serveur edge, informatique industrielle, PLC, etc.).



NativeEdge a pour ambition d'apporter une plateforme pour déployer et gérer des environnements edge. (Crédit Photo: JC)

Pour Ghil Shneorson, les éléments importants résident dans « la capacité à sécuriser l'enrôlement des terminaux » et à mettre à disposition « un catalogue d'applications pertinentes ». Sur le premier point, le dirigeant met en avant plusieurs éléments comme « la protection au niveau matériel pour empêcher la falsification du Bios et des firmwares. Mais aussi, la possibilité de « créer des clés de signatures sur les terminaux pour assurer une communication sécurisée entre l'objet et la plateforme de management ». Un environnement de confiance qui se retrouve dans le catalogue d'applications promu par Dell. « Nous voulons être l'orchestrateur d'applications pour l'edge », poursuit Ghil Shneorson et donne des exemples de programmes pré-validés : la solution de découverte des actifs et de protection des réseaux de Claroty, mais évoque aussi un travail avec l'équipementier Bosch. La verticalisation est par ailleurs un axe de travail avec des design spécifiques pour certains secteurs. Après l'industrie à l'automne dernier, c'est au tour de la grande distribution d'avoir son offre sur-mesure autour de la gestion des entrepôts qui sont de plus en plus automatisés et des rayonnages connectés capable d'informer en temps réel les ruptures de stock et d'assurer les réapprovisionnements. Cette offre sera disponible à partir de juin 2023. Pour NativeEdge, les clients, les fabricants d'équipements et les partenaires devront attendre août prochain pour y avoir accès et ce dans 50 pays.



Exemple de catalogue d'applications présent dans NativeEdge. (Crédit Photo: JC)

Fort Zero pour accélérer sur le zero trust

La sécurité est le sous-jacent de beaucoup d'annonces lors du Dell Technologies World. Dans ce domaine, l'approche zero trust commence à se faire une place importante chez les éditeurs comme au sein des entreprises dans des environnements variés (on premise, cloud ou Edge). Reste que sa mise en place est compliquée, chronophage et mobilise des ressources dans un domaine où la pénurie de talents existe. Un cocktail qui retarde l'adoption du zero trust. Pour y remédier, Dell lance le projet Fort Zero qui vise à fournir aux entreprises un ensemble de produits et de services pour accompagner les sociétés dans leur démarche zero trust.

Dans ce cadre, Dell s'est associé à une trentaine de partenaires, mais les noms n'ont pas été communiqués. Le fournisseur va s'occuper de l'intégration et l'orchestration des technologies pour fournir une solution de bout en bout. En termes de certification, le projet Fort Zero va se conformer à l'architecture de référence promue par le Département de la Défense (DoD). Jeff Clarke, co-COO de Dell Technologies a donné rendez-vous l'année prochaine pour la concrétisation de ce projet.

Le projet Helix simplifie le développement des IA génératives

Interrogé sur le récent engouement pour les IA génératives, Michael Dell a indiqué, que « l'IA - comme les PC, l'Internet et les smartphones avant elle - a transformé les industries et notre façon de vivre et de travailler ». Une manière de rappeler aussi que l'IA ou le machine learning ne sont pas des choses nouvelles et qu'ils trouvent déjà leur place dans les produits Dell. Pour le dirigeant la question aujourd'hui est « comment on déploie l'IA générative ? ». il observe que GPT promu par OpenAI « est trop volumineux et que les entreprises ont besoin d'avoir des grands modèles de langage plus spécifiques et sécurisés ».



Dans le portefeuille du projet Helix, Dell et Nvidia apportent serveurs PowerEdge comprenant 8 GPU Tensor Core H100 de Nvidia. (Crédit Photo: JC)

Pour répondre à ces besoins, Dell a mis en avant le projet Helix mené en collaboration avec Nvidia. L'idée est de proposer une plateforme logicielle et matérielle on premise que les entreprises pourront utiliser pour entraîner leur propre modèle avec leurs datas. Dans sa besace, Dell apporte les serveurs PowerEdge (notamment XE9680 et R760 xa) optimisés pour fournir des performances pour l'entraînement et l'inférence de l'IA générative. La contribution de Nvidia porte sur les GPU H100 Tensor Core et des composants réseaux, ainsi que la suite de logiciels dédiés à l'IA comprenant le LLM NeMo et NeMo Guardrails pour créer des chatbots sécurisés. Le projet Helix devrait accueillir ses premiers clients à partir de juillet 2023.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité