Dépenses IT : Gartner sabre dans ses prévisions de croissance mondiale pour 2023

« Les entreprises doivent adapter leurs décisions au contexte d'une économie en crise, ce qui peut amener les DSI à devenir plus hésitants, à retarder les décisions ou à réorganiser l'ordre de leurs priorités », explique John-David Lovelock, analyste au sein du Gartner.

« Les entreprises doivent adapter leurs décisions au contexte d'une économie en crise, ce qui peut amener les DSI à devenir plus hésitants, à retarder les décisions ou à réorganiser l'ordre de leurs priorités », explique John-David Lovelock, analyste au sein du Gartner.

En l'espace de trois mois, le cabinet d'études Gartner a réduit de 166 milliards de dollars ses anticipations de chiffre d'affaires pour le marché de l'IT cette année. Les difficultés du marché grand public pèsent lourd dans cette révision, mais les dépenses des entreprises sont également menacées par la récession qui point, sans devoir reculer à priori.

Gartner anticipe toujours que le marché de l'IT résistera à la récession qui menace l'économie mondiale cette année. Mais, le fait est que le niveau de robustesse que le cabinet d'études prête au secteur s'érode. Datée du 18 janvier, la dernière de ces actualisations prévoit que les dépenses mondiales en logiciels, matériels et services ne représenteront plus que 4 491 Md$ en 2023, progressant ainsi de 2,4 % d'une année sur l'autre. En octobre dernier, la progression était attendue à 5,1 %.  L'explication, indique Gartner, tient au fait que l'inflation grève un peu plus les budgets des particuliers. Du côté des entreprises, en revanche, « les investissements devraient rester importants », indique-t-il. Importants, certes, mais pas sans subir eux aussi les effets de la conjoncture, puisque « les entreprises doivent adapter leurs décisions au contexte d'une économie en crise, ce qui peut amener les DSI à devenir plus hésitants, à retarder les décisions ou à réorganiser l'ordre de leurs priorités », explique John-David Lovelock, analyste au sein du cabinet d'études.

Les logiciels et les services soutiendront la croissance globale

Sur un segment comme celui des systèmes pour data centers, qui se nourrit par essence des achats des entreprises, les revenus des fournisseurs devraient ainsi baisser de 0,7 %, alors que la hausse anticipée jusqu'ici était de 3,4 %. Idem pour celui des services IT dont les projections de croissance ont été revues à la baisse de 2,4 points pour ne plus se situer qu'à 5,5 % (+6,7 % pour le conseil). Bien mieux réparties entre le grand public et les professionnels, les dépenses en logiciels devraient s'apprécier quant à elles de 9,3 %, et non plus de 11,3 %, cette année. Du côté, des PC, tablettes et autres équipements personnels, Gartner anticipe une décroissance de 5,1 % qui contraste avec le recul limité à 0,6 % auquel il destinait précédemment leurs ventes. Même correction, enfin, pour la hausse prévisionnelle des revenus du marché des services télécoms qui passe de 2,4 % mais de 0,1 %.

Les acteurs des services IT profite des départs dans les DSI

Le fait que le marchés des logiciels soit toujours appelé à enregistrer de la croissance, malgré la révision des projections, contribue à assurer des perspectives très honorables à celui de services IT. Les entreprises ont, en effet, besoin de compétences pour procéder aux déploiements applicatifs. Or, elles sont d'autant plus contraintes au recours à des prestataires externes que les informaticiens qualifiés quittent les DSI pour rallier les rangs des éditeurs, constructeurs et sociétés de services informatiques capables de répondre à l'augmentation des exigences salariales, des opportunités de développement et des perspectives de carrière. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité