Des licenciements potentiels dans l'équipe datacenter d'Intel

L'évolution des marchés conduit Intel à réaligner ses activités mais le fabricant de processeurs n'a encore procédé à aucune annonce à la suite des rumeurs de réorganisation. (Crédit : Intel)

L'évolution des marchés conduit Intel à réaligner ses activités mais le fabricant de processeurs n'a encore procédé à aucune annonce à la suite des rumeurs de réorganisation. (Crédit : Intel)

Une réorganisation se préparerait chez Intel dans les divisions Data Center et Data Platform, selon le site SemiAccurate. Elle pourrait conduire à une réduction de 25 à 33% de l'effectif de l'activité datacenter. Une information inexacte, a indiqué de son côté Intel.

Intel s'apprêterait à licencier une forte proportion d'employés dans son activité datacenter, selon le site SemiAccurate. Ce dernier avait déjà révélé en novembre qu'une réorganisation se préparait dans les activités DCG/DPG (Data Center Group/Data Platform Group) du fabricant de processeurs et que celui-ci allait laisser partir des collaborateurs importants. De fait, quelques jours plus tard, plusieurs départs en retraite sont intervenus. SemiAccurate évoquait aussi la probabilité qu'Intel se sépare de 25 à 33% de son effectif dans ces divisions au premier trimestre 2020. Un mois plus tard, Intel a réagi en indiquant que les rumeurs concernant « d'importantes réductions d'effectif dans l'activité Data Platform étaient inexactes ». Pour SemiAccurate, cette réaction confirmerait en partie l'information.

Ces rumeurs de réorganisation ont été relayées par d'autres sites d'actualité IT, mais Intel n'a encore procédé à aucune annonce publique sur ce sujet. Anandtech, notamment, évoque certaines modifications dans l'organigramme de la division Data Center, par exemple le changement de titre de Navin Shenoy, vice-président exécutif du Data Center Group, devenu EVP et DG du Data Platform Group. Intel l'explique par un réalignement par rapport à l'évolution du marché qui n'est plus uniquement centré sur les CPU, mais aussi sur l'AI, l'IOT, le réseau, les mémoires et le stockage, ce qui conduit à créer des activités, à en fusionner d'autres et à modifier certains postes. Le dernier remaniement d'importance chez Intel est intervenu en avril 2016. Le fournisseur californien avait alors licencié 12 000 personnes, à l'époque pour se recentrer sur le datacenter et l'IoT.

AMD recrute chez Intel et IBM

Pendant ce temps, le concurrent AMD recrute des cadres chez Intel et chez IBM, rapporte de son côté le site d'actualités IT CRN. Daniel McNamara, ancien président et DG du groupe Network and Custom Logic d'Intel, devient ainsi vice-président senior et DG de l'entité Server Business d'AMD (processeurs Epyc). Il remplacera Scott Aylor qui quitte la direction de l'activité datacenter et rapportera à Forrest Norrod, SVP et DG du group Datacenter & Embedded Solutions Business. AMD a par ailleurs recruté chez IBM le responsable du développement d'IBM Power, Joshua Friedrich, pour diriger la stratégie d'intégration CPU/GPU de son activité Datacenter.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité