Des salariés de Nutanix renvoyés pour usage non autorisé de logiciels tiers

Rajiv Ramaswami, président et CEO de Nutanix, a annoncé en mars dernier qu'il procédait à un audit interne sur l’utilisation abusive des logiciels tiers. L'enquête est aujourd'hui terminée. (Crédit : Nutanix)

Rajiv Ramaswami, président et CEO de Nutanix, a annoncé en mars dernier qu'il procédait à un audit interne sur l’utilisation abusive des logiciels tiers. L'enquête est aujourd'hui terminée. (Crédit : Nutanix)

En mars dernier, Nutanix a découvert une utilisation abusive des licences logicielles. A l'occasion de la présentation des résultats trimestriels, le fournisseur est revenu sur cette affaire. Après une enquête, plusieurs personnes ont été licenciées pour faute. Nutanix évoque aussi des faiblesses dans ses contrôles financiers internes.

Fournisseur de solutions HCI, Nutanix vient d'annoncer ses résultats pour le troisième trimestre de son année fiscale 2023, clôturé au 30 avril 2023. Côté chiffres, les résultats s'avèrent supérieurs à ses prévisions et la société a continué à enregistrer de bonnes performances dans son activité de renouvellement. Son chiffre d'affaires s'élève à 448,6 millions de dollars pour ce trimestre, soit une croissance de 11 % en glissement annuel. Elle annonce également un revenu annuel récurrent (ARR) à la fin du troisième trimestre égal à 1,47 milliard de dollars, soit une croissance de 32 % en glissement annuel ainsi qu'un flux de trésorerie disponible qui s'élève à 42,5 millions de dollars. « Nous continuons à nous appuyer sur notre base en hausse de renouvellements d'abonnements et restons concentrés sur une croissance durable et rentable » a confirmé Rukmini Sivaraman, directeur financier de Nutanix.

Toutefois, lorsque l'on regarde de plus près les déclarations faites par la firme, tout n'est pas si rose chez Nutanix. Dans un communiqué de presse, Rajiv Ramaswami, président et CEO de l'éditeur a déclaré : « Notre activité s'est bien comportée au troisième trimestre dans un contexte macroéconomique incertain, la proposition de valeur de notre plateforme cloud ayant continué à trouver un écho auprès des clients. Nous sommes également heureux d'avoir terminé l'enquête du comité d'audit concernant l'utilisation de logiciels tiers et d'avoir déposé notre formulaire 10-Q pour notre deuxième trimestre de l'exercice 2023 ». Le fournisseur était en effet sous pression. En mars dernier, Nutanix a annoncé qu'il procédait à une enquête interne sur l'utilisation abusive des logiciels tiers. À l'époque, les dirigeants de l'entreprise ont déclaré que l'audit pourrait avoir un impact sur les résultats financiers.

Un impact financier de l'ordre de 11 millions de dollars

A l'issue de son enquête, « le comité d'audit a donc déterminé que les logiciels d'évaluation de deux fournisseurs de logiciels ont été utilisés de manière non conforme sur une période de plusieurs années et que certains employés ont dissimulé cette utilisation non conforme des logiciels d'évaluation en violation du code de conduite et d'éthique des affaires de la société et d'autres politiques » rapporte Nutanix. La firme pointe également du doigt une « une faiblesse importante dans son contrôle interne sur l'information financière », faiblesse qui a entraîné une sous-estimation négligeable des dépenses d'exploitation et des charges à payer et autres passifs à court terme pour les périodes antérieures à août 2014.  

L'impact financier est estimé à 11 millions de dollars et Nutanix s'attend à ce que l'impact annuel supplémentaire sur ces dépenses soit de l'ordre de quelques millions de dollars. En conséquence, la société a commencé des efforts de remédiation et pris des mesures correctives. Rajiv Ramaswami a ainsi déclaré : « Nous avons également tenu les employés responsables de leurs actes. Cette affaire n'a eu aucun impact significatif sur nos finances historiques, et nous pensons qu'elle aura un impact minimal à l'avenir ». Plusieurs salariés- le nombre exact n'a pas été dévoilé - ont donc été licenciés après s'être livrés à une « faute intentionnelle ». Dans un dossier 10-Q (rapport trimestriel mandaté par la SEC des États-Unis, qui doit être déposé par les sociétés cotées en bourse), Nutanix indique qu'aucun membre actuel de la direction de l'entreprise ou aucune partie de ses « services financiers, juridiques ou comptables » n'était impliqué dans l'utilisation abusive de logiciels.

Des perspectives plutôt bonnes pour la fin de l'année

Concernant les perspectives pour son quatrième trimestre fiscal de l'année 2023, Nutanix anticipe un chiffre d'affaires compris entre 470 et 480 millions de dollars. Pour son exercice 2023, elle indique que ce chiffre devrait être de l'ordre de 1,85 milliard de dollars. A noter que la firme pourrait faire face à des sanctions importantes ou d'éventuelles injonctions de la part de la SEC américaines ou d'autres régulateurs pour son incapacité à déposer les formulaires financiers à temps. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité