Divalto passe la vitesse supérieure sur le marché du CRM

Weavy, la solution de CRM de Divalto, est commercialisée à partir de 25€ par mois et par utilisateur. (Crédit Divalto)

Weavy, la solution de CRM de Divalto, est commercialisée à partir de 25€ par mois et par utilisateur. (Crédit Divalto)

L'éditeur Divalto met à jour son offre CRM avec le lancement de Weavy, une solution beaucoup plus complète et touchant un plus large public d'utilisateurs que ses solutions mobiles. Il vise désormais la place de numéro un sur le marché de la gestion de la relation client pour les forces de ventes et les techniciens terrain.

Historiquement éditeur d'ERP, Divalto a fait son entrée sur le marché du CRM en rachetant il y a six ans les activités mobiles et collaboratives de RBS. Deux ans plus tard, cet actif était renforcé par l'acquisition de SwingMobility. Fusionnées part la suite sous le nom de SwingMobility, ces deux offres ont permis à l'éditeur de proposer aux commerciaux et aux techniciens itinérants une apps mobile les autorisant à interagir avec l'ERP de leur entreprise. Aujourd'hui, Divalto franchit un nouveau cap en lançant Weavy, une solution de CRM aux possibilités beaucoup plus étendues.

Outre une apps mobile, elle comprend aussi une interface pour PC en mode SaaS pour les utilisateurs sédentaires, ainsi qu'un module de création de portails destinés aux clients des PME ou ETI utilisatrices de Weavy. Une API autorisant l'interaction avec des objets connectés est également au menu. Par ailleurs, un atelier de développement est fourni pour personnaliser les champs du CRM et procéder à des paramétrages. « Nos équipes de R&D travaillaient depuis deux ans sur la livraison de cette nouvelle solution, indique Jéremy Gregoire, le directeur marketing de Divalto. Aujourd'hui, notre offre dans le CRM change totalement de dimension. »

La verticalité pour se différencier des grands généralistes du CRM

Pour se différencier face aux solutions de CRM généralistes comme celle de Salesfoce, Divalto continue avec Weavy de se positionner sur le marché de la gestion de la relation client pour les forces de vente et les intervenant techniques de terrain. Une orientation qui lui permet de proposer à ses cibles un riche panel de fonctionnalités adaptées à leurs métiers.

« Notre ambition est d'être un acteur majeur sur ces deux sujets verticaux », indique Thierry Meynle, le président de Divalto. L'objectif est atteignable puisque les concurrents spécialisés auxquels fait face l'éditeur, comme Praxedo ou Danem, ne réalisent qu'un à deux millions d'euros de chiffre d'affaires. Divalto mise en outre sur la compatibilité de Weavy avec d'autres ERP que le sien pour faire entrer son CRM chez les entreprises. « Certains revendeurs nous rejoignent uniquement pour porter notre offre CRM », indique Jéremy Gregoire.

+7% de croissance pour Divalto en 2018

Pour commercialiser Weavy, Divalto peut d'ores et déjà compter sur son réseau de 100 partenaires actifs dans le domaine du CRM. L'éditeur souhaite encore élargir leur nombre, mais d'une façon plus sélective afin de mieux accompagner ceux déjà en place dans leur montée en puissance autour de son offre. A priori, commercialiser Weavy devrait devenir pour eux plus lucratif, ne serait-ce que parce qu'en plus des utilisateurs nomades, la nouvelle solution de CRM peut aussi être utilisée par des sédentaires. Weavy est commercialisé à partir 25 euros par mois et par utilisateurs.

L'an dernier, Divalto a conquis 120 nouveaux clients dans le domaine de l'ERP et une centaine dans celui du CRM avec SwingMobility. De quoi lui permettre de réaliser une croissance organique de 7% (+17% pour le SaaS) et de réaliser 26,5 M€ de chiffre d'affaires.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité