DL Software baisse en organique

Les résultats financiers 2010 sont pour le moins contrastés pour l'éditeur DL Software. Le chiffre d'affaires annuel, 44,1 millions d'euros (ME) est en hausse de 12,6%, en tenant compte des rachats, mais en baisse organique de 4,7%. Explication : l'activité dans les laboratoires pharmaceutiques a baissé pour des raisons règlementaires et économiques (regroupements en cours). Les investissements ont donc été reportés, dans un secteur qui représente 40% de l'activité de cet éditeur. La croissance provient de deux sociétés rachetées en 2009 et intégrées en 2010 : Juxta et CIM.

La marge brute est à l'avenant, elle représente 38,4 ME en 2010, en croissance de 13,7%, en baisse de -5,1% en organique. Le résultat d'exploitation, lui, baisse passant de 6 ME à 5,7 ME entre 2009 et 2010. Le résultat courant passe de 5,9 à 5,6 ME.

La direction de DL Software fait remarquer que 50% de la marge provient d'activités récurrentes : offres locatives et maintenance. Le reste vient de prestations de services, de ventes de licences, de ventes de matériels associés. 2011 devrait se situer à l'inverse de 2010, avec un redémarrage prévu au second semestre.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité