Du stockage objet chez Outscale avec le concours de Scality

Outscale s'est associé à Scality pour proposer une offre de stockage objet. (Crédit Photo : Geralt/Pixabay)

Outscale s'est associé à Scality pour proposer une offre de stockage objet. (Crédit Photo : Geralt/Pixabay)

La filiale cloud de Dassault Systèmes propose un service de stockage en mode objet avec le concours. Outscale s'est associé pour l'occasion avec Scality pour gérer les grands volumes de données.

Après avoir récemment annoncé l'ouverture d'une seconde région SecNumCloud, Outscale reste dans l'actualité en lançant un service de stockage objet. Une option de base chez les principaux opérateurs cloud et notamment AWS avec sa plateforme S3, devenue de facto un standard pour l'interopérabilité. Baptisé Outscale Object Storage (OOS), cette offre est capable de gérer de grandes quantités de données non structurées (texte, fichiers multimédia, sites et applications web, etc.).

Pour élaborer cette proposition, la filiale de Dassault Systèmes s'est associée avec Scality, société fondée par Jérôme Lecat et sa technologie Ring. Avec cette brique pouvant gérer des Po de données, OOS est accessible depuis Internet en HTTPS via des requêtes API REST et compatible avec les API standards du marché afin de faciliter son usage par des outils comme Cyberduck, MinIO ou S3cmd. Interrogé sur le choix de Scality par rapport à la concurrence, le groupe précise que la start-up franco-américaine regroupe les critères que sont « la scalabilité pour le stockage objets à très grande échelle, l'indépendance matérielle, la flexibilité et enfin la capacité à innover » et d'ajouter « leur support est basé en France, ce qui est très appréciable ».

Une offre pour les acteurs à données sensibles Outscale met en avant la souveraineté de sa solution disponible sur l'ensemble de ses régions y compris les deux certifiées SecNumCloud. Il revendique également une interopérabilité de l'offre OOS avec les principes de Gaia-X, initiative européenne fédérant des offres et des services cloud. Autant d'arguments qui visent à séduire les acteurs disposant d'un grand volume de données sensibles (santé, recherches, modélisation, vidéosurveillance, etc.) et qui s'intéressent au stockage objet.

- sur les régions en France ISO 27001 + HDS, le tarif est de 0,025 € HT par Go et par mois

- sur les régions en France ISO 27001 + HDS + SecNumCloud, le tarif est de 0,030 € HT par Go et par mois

- sur les autres régions US et Asie, le tarif est de 0,025 € HT par Go et par mois

Cependant, Ooutscale n'est pas le seul fournisseur de cloud français à se lancer dans le stockage objet. Ainsi, OVH Cloud a acquis en juillet dernier la jeune pousse OpenIO proposant une plate-forme objet avec un socle open source travaillant avec les API Amazon S3 et OpenStack Swift. Le marché du stockage objet est très concurrentiel avec plusieurs acteurs comme Cloudian, Minio ou Caringo.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité