Econocom en panne de croissance organique

Sur les neuf premiers mois de l'année, l'intégralité de la croissance du groupe de distribution IT a été portée par le rachat d'Osiatis et les revenus de sa filiale Digital Dimension.

La SSDI Econocom publie un chiffre d'affaires de 442 M€ pour le compte du troisième trimestre 2014. Elle réalise ainsi une croissance de 15% à période comparée de 2013. Sur les neuf premiers mois de l'année, ses revenus ont ainsi crû de 20% à 1,41 Md€. A périmètre comparable, excluant l'acquisition d'Osiatis (septembre 2013) et la contribution de sa nouvelle filiale Digital Dimension, l'entreprise a enregistré des facturations stables entre janvier et septembre derniers.

Pour autant, la division Produits et Solutions (distribution de produits IT) d'Econocom, qui ne bénéficie pas d'apport externe, s'est montrée la plus dynamique. Elle a en effet réalisé un chiffre d'affaires de 255 M€ en croissance purement organique de 14%. L'acquisition du prestataire Osiatis n'a pas directement pesé dans ces résultats mais a renforcé la mise en place de synergies internes avec la division Services d'Econocom.

88% de croissance dans les services

Cette dernière a largement profité du rachat d'Osiatis qui a permis à ses revenus de croître de 88% à 469 M€ sur neuf mois. Retraité de l'apport d'Osiatis et des 21 M€ de chiffre d'affaires de Digital Dimension, les facturations de la division Services sont en retrait de 4,5%.

Enfin, l'activité gestion administrative et financière (financement des achats IT des entreprises) d'Econocom a connu une baisse de 1,7% entre janvier et septembre derniers pour un chiffre d'affaires de 690 M€. Néanmoins, le groupe anticipe pour elle une progression au quatrième trimestre ainsi que sur l'ensemble de l'année au vu du volume d'affaires en cours de négociation.

A l'issu de son quatrième 2014, Econocom un chiffre d'affaires annuel supérieur à 2 Md€. Le résultat opérationnel courant devrait s'établir quant à lui à environ 89 M€ comme l'an dernier. Une stabilité qui s'explique par le retard pris dans l'intégration d'Osiatis en début d'année. Désormais finalisée, celle-ci devrait apporter tous ses bénéfices à Econocom au cours de l'année 2015.

Par F.A.
Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité