EET France récupère 40 M€ de revenus dans l'AV en rachetant C2M/Intelware

Florent Berge, président d'EET France : « Nous possédons désormais l’assise nécessaire pour nous développer de façon organique sur le marché de l’AV en France.» Crédit photo : D.R.

Florent Berge, président d'EET France : « Nous possédons désormais l’assise nécessaire pour nous développer de façon organique sur le marché de l’AV en France.» Crédit photo : D.R.

Après le rachat d'A2L en septembre 2017, EET renforce encore son activité dans l'audio et la vidéo en reprenant C2M/Intelware au groupe Vidélio. Le grossiste récupère un grand nombre de cartes de distribution ainsi qu'un portefeuille clients composé d'au moins un millier de revendeurs.

L'activité du grossiste EET Europarts dans la distribution de produits audio et vidéo (AV) en France change radicalement d'envergure. Le premier juin, le groupe danois a racheté au groupe Videlio le grossiste parisien C2M/Intelware. Ce dernier dispose d'un catalogue de produits notamment constitué de vidéoprojecteurs, d'équipements d'affichage dynamique, de tableaux blancs interactifs ou encore de systèmes d'audio et de visioconférence. Autant de solutions proposées à une clientèle d'au moins 1000 revendeurs actifs provenant en minorité du monde l'IT. « Cette acquisition nous permet de récupérer des cartes de distribution auprès de nombreuses marques comme Epson, Samsung, LG, Canon, Casio, Panasonic et bien d'autres », énumère Florent Berge, le Florent Berge, le président d'EET France.

L'AV pèse désormais 46 M€ chez EET France

EET a véritablement commencé à poser son empreinte sur le marché de l'AV dans l'Hexagone en septembre 2017, suite au rachat d'A2L. Avant de mettre la main sur ce grossiste aux 6 M€ de chiffre d'affaires (70% dans l'AV), l'activité d'EET France dans ce domaine était encore embryonnaire. Avec la reprise C2M/Intelware elle s'adjuge 40 M€ de chiffre d'affaires supplémentaires. Pour, l'heure, le VAD reste une entité juridique à part entière mais devrait fusionner à terme avec EET France pour intégrer sa division AV Pro. Son apport devrait permettre à la filiale du groupe danois de dégager entre 75 et 85 M€ de chiffre d'affaires global en 2018, contre une quarantaine de millions d'euros en 2017 (6 M€ dans l'AV).

Un autre rachat en discussions hors du marché de l'AV

« L'équipe dirigeante de C2M/Intelware et les effectifs sont repris, indique Florent Berge. Yvick De Fouchier, le directeur général de la société, nous accompagne jusqu'à la fin de l'année. » C2M/Intelware dispose d'un effectif de 28 personnes, dont une dizaine à des fonctions commerciales et d'administration des ventes. A2L, de son côté, employait une équipe de 7 salariés. « Nous possédons désormais l'assise nécessaire pour nous développer de façon organique sur le marché de l'AV en France », estime Florent Berge. Autrement dit, aucune autre acquisition ne devrait venir enrichir l'activité d'EET France dans ce domaine à l'avenir. En revanche, le grossiste danois est actuellement en discussions en vue du rachat d'un autre de ses homologues dans l'Hexagone. Comme celui Heimdal il y a un an, il viendrait cette fois-ci renforcer les armes de sa filiale française sur un des autres marchés où elle opère déjà.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité