EMEA : Légère hausse du marché des PC malgré le déclin en Europe de l'Ouest au T4

Evolution des ventes de PC par fabricants en EMEA entre les quatrièmes trimestres 2016 et 2017.

Evolution des ventes de PC par fabricants en EMEA entre les quatrièmes trimestres 2016 et 2017.

Tiré vers le bas par des ventes en recul de 1,5% à l'ouest du vieux continent, le marché des PC en EMEA est tout de même parvenu à dégager 1,2% de croissance en volumes au quatrième trimestre 2017. A noter la performance du marché français qui s'est apprécié de 4,1%.

A l'image des ventes de PC mondiales, celle réalisées en EMEA ont également connu une légère croissance au quatrième trimestre 2017, selon IDC. Entre octobre et décembre derniers, les livraisons d'ordinateurs ont en effet progressé de 1,2% par rapport à la même période en 2016 pour totaliser 20,9 millions d'unités. Une hausse largement due aux achats des entreprises qui se sont appréciés de 3,9%, à la faveur des renouvèlements de parcs et des acquisitions de matériels plus mobiles. Ce qui a contribué à stimuler le segment des PC portables, tous types de clients confondus, où les ventes ont globalement gonflé de 2,1%. Quant aux livraisons d'ordinateurs de bureaux, elles se sont presque stabilisées (-0,8%), là encore grâce aux investissements des entreprises. En hausse lui aussi, le marché grand public a profité à la fois de la période des fêtes de fin d'année et de l'engouement toujours plus prononcé pour les PC de jeux. « Après avoir fortement reculé en 2015, le marché du PC en EMEA a graduellement remonté la pente pour revenir à une situation plus stable en 2017 avec une évolution annuelle de -0,2% », commente Malini Paul, analyste chez IDC.

La  France championne de la croissance en Europe de l'Ouest

Au quatrième trimestre 2017, l'Europe de l'Ouest s'est démarquée des autres territoires composants la zone EMEA. Les ventes de PC s'y sont en effet repliées de 1,5%, notamment parce que les notebooks n'ont pas joué leur rôle de moteur en restant toutefois stables. De leur côté, les ventes de desktops ont reculé de 5,1%. Le marché français s'est toutefois positivement démarqué en réalisant la plus forte croissance en Europe Occidentale (+4,1%). Les livraisons ont également crû dans la péninsule ibérique (+1,8%) mais se sont dégradées au Royaume-Uni (-4%), en Allemagne (-2%) et dans les Pays nordiques (-3,6%). Finalement, ce sont donc les pays du reste de la zone EMEA, soit ceux d'Europe Centrale et de l'Est (+4%) et ceux d'Afrique et du Moyen-Orient (+9,6%), qui ont permis aux ventes trimestrielles de PC dans le région de ressortir en hausse.

HP Conforte sa place de leader

HP a su profiter de la situation pour renforcer ses parts de marché (PDM). Elles ont progressé de 2,6 points à 28,1%, grâce à des livraisons en croissance de 11,3%. Le numéro un en EMEA a réalisé de bonnes performance à la fois sur les segments des notebooks et des desktops. En position de numéro deux, Lenovo a vu ses PDM stagner à 21,2%. Celles de Dell ont légèrement crû (+0,9 point à 12%) à travers des ventes en progression de 9,5%, tirées par les entreprises mais aussi les particuliers.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité