Extreme Networks dote sa plateforme SD-WAN de fonctions fabric

ExtremeCloud SD-WAN est basé sur la technologie acquise par le fournisseur suite au rachat d'Ipanema en 2022. (Extreme Networks)

ExtremeCloud SD-WAN est basé sur la technologie acquise par le fournisseur suite au rachat d'Ipanema en 2022. (Extreme Networks)

La plateforme SD-WAN ExtremeCloud bénéficie d'une meilleure automatisation et d'une connectivité simplifiée aux clouds AWS et Microsoft Azure.

L'ajout de fonctionnalités de network fabric à la plateforme SD-WAN d'Extreme Networks permet aux clients de relier et de gérer leurs ressources distribuées de manière plus sécurisée. Les flux de travail automatisés et la connectivité directe de la plateforme SD-WAN ExtremeCloud aux systèmes cloud de Microsoft Azure et AWS ont aussi été améliorés. « L'objectif est de connecter les clients plus efficacement aux sites distribués, notamment les petites succursales, sans augmenter les frais d'un réseau fibre ou les frais de gestion », a déclaré Rob Hull, directeur du marketing produit chez Extreme. « Les petits sites en particulier, qui n'ont pas ou peu de personnel IT, peuvent profiter d'une qualité de service et d'une capacité de gestion centralisée équivalente à celle d'un grand site », a ajouté M. Hull.

ExtremeCloud SD-WAN est basé sur la technologie acquise par le fournisseur suite au rachat d'Ipanema en 2022. La plateforme SD-WAN fournit des charges de travail et des applications en toute sécurité sur les réseaux étendus WAN classiques et les fournisseurs de services multicloud. « Elle peut ajuster automatiquement les flux de trafic applicatif en fonction des conditions de réseau en temps réel, ce qui augmente les performances et améliore la qualité de service pour les utilisateurs finaux », a déclaré Extreme. L'ensemble est géré de manière centralisée par le système ExtremeCloud IQ du fournisseur, basé sur le cloud. La nouveauté de l'offre ExtremeCloud SD-WAN tient au support de la technologie Fabric Connect d'Extreme, qui permet aux clients d'automatiser la découverte et la configuration des commutateurs et des points d'accès compatibles avec la technologie fabric. « Grâce à cette intégration, les clients peuvent plus facilement étendre la connectivité à de nouveaux sites tout en maintenant des coûts faibles et en améliorant la sécurité, la visibilité et la performance des applications », a encore déclaré Rob Hull.

Automatiser les flux pour les apps SaaS

« Aujourd'hui, pour assurer cette connectivité, les clients utilisent souvent une sorte de solution de fibre métro sur laquelle ils ont peu de contrôle. Mais cette solution, généralement de type point à point, est assez lourde et coûteuse », a encore expliqué M. Hull. « Avec cette prise en charge du fabric, le logiciel découvrira les commutateurs et les points d'accès et les configurera automatiquement », a-t-il ajouté. « Les clients peuvent également choisir d'utiliser des circuits d'accès Internet à faible coût pour le trafic WAN, et le logiciel gère le trafic et la sécurité de la structure en utilisant IPsec over Internet », a déclaré le directeur du marketing produit d'Extreme. « De plus, le client peut définir les priorités et la qualité de service des applications, et le logiciel SD-WAN manipule le trafic pour s'assurer que ces politiques sont appliquées », a ajouté M. Hull. Les clients peuvent aussi segmenter le trafic et les sites pour améliorer la sécurité.

« Pour cette version, Extreme a rationalisé les flux de travail de planification et de déploiement afin de permettre aux équipes IT d'effectuer des activités de gestion en quelques minutes au lieu de quelques heures », a encore déclaré Rob Hull. Ces flux de travail comprennent la découverte automatisée des applications SaaS, la configuration initiale du site et les informations sur les performances des applications. « Grâce à des flux de travail plus intuitifs, les équipes IT peuvent plus facilement identifier la cause profonde des problèmes et réduire le temps moyen de réparation des problèmes pouvant affecter les utilisateurs », a ajouté M. Hull. « Le logiciel permet également de diriger le trafic spécifiquement vers les clouds d'Azure et AWS. Les clients peuvent configurer un « tunnel soft-IPsec » ou une rampe d'accès souple à ces services cloud afin que le trafic puisse circuler directement à partir d'un site distant sans avoir à traverser le réseau étendu pour revenir au datacenter, ce qui améliore les performances », a encore expliqué M. Hull. « En fait, nous permettons aux clients de configurer des sorties locales sécurisées, basées sur des politiques, vers le cloud, car dans les environnements actuels, le trafic est de plus en plus destiné au cloud plutôt qu'au datacenter », a précisé Rob Hull.

En plus du logiciel, Extreme a étoffé sa famille d'accès aux datacenters avec une appliance Ethernet 10G. Le chassis IPE2200 à trois ports est destiné aux environnements de campus dont les besoins en matière de trafic sont importants. L'abonnement ExtremeCloud SD-WAN avec support du network fabric devrait être disponible en juin. L'IPE2200 est attendu en mars. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité