Google accélère sur les fonctions réseau pour séduire les entreprises

Google a aussi mis en avant les mécanismes de sécurité physique de son cloud. (crédit : D.R.)

Google a aussi mis en avant les mécanismes de sécurité physique de son cloud. (crédit : D.R.)

Google a renforcé son offre Cloud Platform avec Direct Peering pour permettre aux entreprises de connecter leurs infrastructures aux dizaines de points de présence Google répartis dans le monde. Un accord d'interconnexion avec plusieurs fournisseurs dont Equinix, Level 3 et Tata Communications a également été conclu.

Google a lancé plusieurs fonctions pour son cloud public avec pour but de prendre l'avantage sur ses rivaux Amazon Web Services et Microsoft. Et plus globalement de positionner son offre comme une destination viable pour les workloads d'entreprise. Avec des fonctions comme des options réseau pour connecter directement dans le cloud Google avec sa dernière fonction VPN et une énième baisse de prix, Google cherche à rivaliser avec ses compétiteurs sur le marché de l'entreprise. Les analystes indiquent que Google s'est traditionnellement plus concentré sur les développeurs comparé à ses deux rivaux. Mais avec les annonces faites aujourd'hui à San Francisco lors de l'événement Cloud Platform Live de Google, la firme de Mountain View vise clairement les utilisateurs en entreprise. 

Pour cela, l'éditeur vient d'annoncer des produits et services destinés au marché de l'entreprise, avec un focus fait sur le réseau. Google a ainsi annoncé Direct Peering, qui va permettre aux grandes entreprises de connecter directement leurs infrastructures avec plus de 70 points de présence Google dans 33 pays dans le monde. La compagnie a également publié un programme nommé Interconnect avec plusieurs partenaires (Equinix IX Reach, Level 3, Tata Communications, Telx, Verizon, et Zayo). Les utilisateurs finaux qui hébergent les workloads avec l'une des ces sociétés peuvent maintenant directement connecter leurs données au cloud Google. La firme de Mountain View a aussi indiqué qu'elle allait bientôt supporter des fonctions VPN sur son cloud.

Séduire aussi et toujours les développeurs

Une vidéo diffusée avant l'événement par un dirigeant de Google, montrant un datacenter, a par ailleurs mis en avant les nombreuses mesures de sécurité, incluant les multiples couches de contrôle sécurité et de scanners oculaires pour vérifier l'identité des quelques employés autorisés à accéder aux serveurs Google utilisés pour héberger son cloud. Si Google fait de l'oeil aux entreprises, il n'en n'oublie pas pour autant les développeurs. Bien au contraire.  la société a ainsi fait une série d'annonces pour les séduire, avec un moteur faisant tourner les containers, l'autoscaling pour les machines virtuelles, la possibilité de connecter à n'importe quelle machine virtuelle des SSD en local, des outils de développement d'applications mobiles élargies ainsi qu'un outil d'alerte de bugs logiciels. Des baisses de prix généralisées ont aussi été annoncées.

Google cherche clairement à rivaliser avec les poids-lourd du secteur IaaS comme AWS, Microsoft mais également d'autres fournisseurs comme VMware, HP, Verizon... Alors que la firme  a un grosse force de frappe sur les développeurs, elle cherche à étendre ses services aux entreprises et aux utilisateurs finaux - ce qui semble lui réussir - , tout en poussant des fonctions de pointe en particulier pour l'utilisation de conteneurs. Reste maintenant à connaître la riposte de son plus grand rival, Amazon qui ne devrait pas tarder, la conférence AWS re:Invent étant prévue la semaine prochaine à Las Vegas.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité