Hitachi, NetApp et Scality, 3 leaders du stockage objet selon IDC

Les solutions de stockage en mode objets, bien que déjà performantes, doivent désormais apporter des capacités d'analyses renforcées. (Crédit : HPE)

Les solutions de stockage en mode objets, bien que déjà performantes, doivent désormais apporter des capacités d'analyses renforcées. (Crédit : HPE)

Dans une étude dédiée aux fournisseurs de solutions de stockage objet, IDC a identifié Hitachi Vantara, NetApp et le français Scality comme les trois leaders du marché.

Comme toutes les technologies, le stockage est en constante progression et la plateforme objet est de plus en plus comprise et adoptée par les entreprises. Il est désormais courant d'adopter le stockage objet pour conserver des données non-structurées et pour des besoins d'archivage. « Au cours des dernières années, le stockage objet a prouvé sa capacité à s'adapter à des dizaines et des centaines de pétaoctets et il est en train de mûrir pour supporter des charges de travail plus récentes telles que l'analyse de données non-structurées, l'IoT, l'IA/ML/DL, etc » note Amita Potnis, directrice de recherche sur les systèmes d'infrastructures chez IDC.

Dans une étude focalisée sur les fournisseurs de systèmes de stockage objet, IDC place Hitachi Vantara, NetApp et Scality comme les leaders du marché. Les critères pris en compte par le cabinet d'études sont multiples. Outre la compatibilité avec AWS S3, la solution peut être vendue sous forme de logiciel, d'appliance) et même disponible en mode as-a-service. Elle doit être disponible mondialement en 2019 et le fournisseur doit détenir la propriété intellectuelle de la technologie qu'il utilise. Il doit, en outre, avoir généré plus de 10 millions de dollars en 2018. Si le critère du chiffre d'affaires n'est pas rempli, l'entreprise doit justifier des déploiements de 4 Po ou plus chez certains de ses clients. En tout, 13 entreprises ont été reconnues par IDC dans le domaine. Les services de stockage dans le cloud basés sur le stockage objet ne sont pas inclus dans les critères d'évaluation.


Dans le classement d'IDC, IBM et Dell Technologies suivent les trois leaders. Viennen ensuite mes « Major Players » : Caringo, Cloudian, Red Hat, SUSE, SwitftStack et Western Digital. Et enfin, les prétendants que sont OpenIO et StorageCraft. (Crédit : IDC)

Le cabinet d'études note également deux tendances dans les attentes des clients en termes de stockage objet. Comme le prix de la flash diminue et que les ensembles de données continuent de croître, les besoins en analyse sont à la hausse. « Déplacer des ensembles de données de l'archivage vers un niveau plus performant pour l'analyse est dépassé. De nombreux fournisseurs de solutions de stockage objet améliorent leurs offres pour inclure un niveau flash voire basent leurs offres directement sur des baies flash », note la chercheuse d'IDC. De nombreuses solutions offrent aussi une visibilité des données et des contrôles de gestion dans les datacenters sur site ainsi que dans le cloud privé et public. Ces fonctionnalités basées sur les métadonnées permettent aux clients de prévoir la consommation des ressources et la croissance de la capacité des applications et de mettre en oeuvre une rétention des données basée sur des politiques au niveau approprié et réduire ainsi les coûts.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité