HP équipe aussi ses serveurs Moonshot de puces AMD et ARM

Le serveur Moonshot M800 à destination des opérateurs télécoms pour le traitement du signal. Crédit Photo: D.R

Le serveur Moonshot M800 à destination des opérateurs télécoms pour le traitement du signal. Crédit Photo: D.R

Après les processeurs Intel, HP a présenté des cartouches équipées de puces AMD et ARM pour ses serveurs Moonshot. Le constructeur veut décliner ses microserveurs autour d'usage très spécifiques.


En direct de Barcelone - En avril dernier, HP lançait officiellement ses microserveurs  connus sous le nom Moonshot. Ils fonctionnaient avec des puces Intel Atom, mais le constructeur parlait déjà de configurations avec d'autres processeurz. A l'occasion de l'évènement Discover Europe (du 10 au 12 décembre à Barcelone), la firme de Palo Alto a présenté une première déclinaison autour de puces AMD Opteron 4 coeurs pour le Converged System 100 qui cible la virtualisation du poste de travail. Chaque utilisateur dispose d'un APU pour faire tourner Windows 7 ou 8 avec le déport d'affichage de XenDekstop. La cartouche embarque un SSD de 32 Go et 8 Go de RAM.

Moonshot ARM pour les opérateurs télécoms


Autre cartouche présentée, la Proliant M800 qui est équipée d'une puce ARM à destination des opérateurs télécoms. La puce 66AK2H 32 bits est développée par Texas Instrument et repose sur l'architecture A15. Chaque cartouche comprend 4 SOC qui accueillent 8 processeurs DSP pour le traitement du signal. Au total 45 cartouches peuvent être placées dans un rack 4,3 U, soit 180 SOC et 1440 DSP. Avec le développement du très haut débit mobile et fixe, le traitement du signal utilise beaucoup de ressources informatiques chez les opérateurs télécoms pour gérer le trafic voix et data. HP veut industrialiser ce workload avec sa solution Proliant M800. Aujourd'hui disponible en test dans les laboratoires de HP, la cartouche devrait être commercialisée au mois de mars 2014.

Autres usages pour ARM et Intel passe en Avoton


D'autres serveurs Moonshot avec des puces ARM 64 bits sont en préparation avec Calxeda et Applied Micro. Selon nos informations, il semble que ces configurations intéressent fortement les services de police, notamment pour optimiser la reconnaissance faciale des données issues des caméras de vidéosurveillance dans les rues. Le craquage par force brute du chiffrement est également une piste d'usage des microserveurs sous ARM.

Enfin, Intel n'est pas oublié avec la cartouche Proliant M300 qui embarque la puce Atom C2000 basée sur la micro-architecture Avoton. Elle est dotée de 8 coeurs cadencés à 2,4 GHz. La cartouche comprend un disque dur de 500 Go et 32 Go de RAM et s'adresse au marché des serveurs web. Cette cartouche est déjà disponible.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité