HP reste de marbre devant l'insistance de Xerox

John Visentin, le CEO de Xerox, continue de subir l'indifférence des administrateurs de HP devant ses multiples propositions de rachat. (Crédit : Xerox)

John Visentin, le CEO de Xerox, continue de subir l'indifférence des administrateurs de HP devant ses multiples propositions de rachat. (Crédit : Xerox)

Alors que Xerox a obtenu l'accord de plusieurs banques pour sécuriser 24 Md$ en vue de racheter HP, le conseil d'administration de ce dernier demeure toujours aussi fermé à une OPA et maintient ses positions.

Nouvel épisode de cette série désormais culte de l'univers IT dans laquelle Xerox continue de faire des avances à HP. Malgré de nombreuses tentatives, tantôt avenantes, tantôt belliqueuses, le premier n'arrive toujours pas à convaincre le second de le racheter. En début de semaine, Xerox a annoncé avoir obtenu l'accord de plusieurs banques pour lui prêter 24 Md$ afin de financer son offre qui s'élève pour l'instant à 33,5 Md$. Une preuve d'engagement qui laisse HP aussi froid qu'une imprimante en panne... Sa réponse est tombée deux jours après, telle un couperet : « Votre lettre en date du 6 janvier 2020 concernant le financement n'aborde pas la question clé - le fait que la proposition de Xerox sous-évalue considérablement HP - et ne constitue pas une base de discussion. »

Pour mémoire, la série a commencé en novembre dernier lorsque Xerox a surpris le marché en annonçant vouloir racheter HP. Alors que ce dernier aurait été plus à même de proposer de racheter Xerox, il a d'abord poliment refusé en restant ouvert à la discussion pour « explorer s'il y a de la valeur à créer pour les actionnaires de HP par une combinaison potentielle avec Xerox ». Mais à peine une semaine après la première offre, le torchon brûlait entre les deux entreprises pour savoir quelle équipe dirigerait l'entreprise issue de la fusion. Sept jours après, Xerox durcissait le ton, menaçant HP d'une OPA hostile, sans que celui-ci n'en soit affecté. Et bien que l'aspirant acquéreur ait courtisé les actionnaires du fabricant de PC directement, les discussions étaient restées au point mort pendant les fêtes. Il semble maintenant acquis que Xerox n'a pas l'intention de renoncer à sa tentative d'abordage.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité