IBM et Cisco planchent sur une architecture cloud hybride commune

Le logiciel ACI Virtual Pod (vPOD) de Cisco tourne maintenant sur les serveurs bare-metal du cloud IBM. (Crédit : Cisco)

Le logiciel ACI Virtual Pod (vPOD) de Cisco tourne maintenant sur les serveurs bare-metal du cloud IBM. (Crédit : Cisco)

Pour fusionner le datacenters, les plates-formes réseau et analytiques de Cisco avec les offres cloud d'IBM, les deux fournisseurs développent ensemble une architecture de cloud hybride.

Cisco et IBM ont annoncé leur intention de rapprocher leurs technologies de datacenters et de cloud pour permettre à leurs clients de construire et prendre en charge plus facilement et en toute sécurité des applications sur site et de cloud hybride. Pour ce faire, Cisco, IBM Cloud et IBM Global Technology Services (l'activité de services professionnels d'IBM) vont développer une architecture de cloud hybride permettant de rapprocher les datacenters, les plates-formes réseau et analytiques de Cisco avec les offres cloud d'IBM. La contribution de big blue est fortement axée autour de ses offres basées sur Kubernetes comme Cloud Foundry et Cloud Private, de son catalogue de logiciels d'entreprise comme Websphere et de logiciels open source comme Open Whisk, KNative, Istio et Prometheus.

Cisco a déjà déclaré que les clients qui déploient ses technologies Virtual Application Centric Infrastructure (ACI) peuvent désormais étendre ce fabric de réseau depuis leur site jusqu'au cloud d'IBM. Le pack de datacenter Software-Defined Networking (SDN) ACI de Cisco inclut également la technologie Intent-Based Networking de l'entreprise, qui permet aux clients d'implémenter automatiquement des changements de réseau et de politique à la volée et d'assurer la livraison des données. Quant à IBM, l'entreprise a déclaré que le logiciel ACI Virtual Pod (vPOD) de Cisco pouvait tourner désormais sur les serveurs bare-metal du cloud IBM. « vPOD est composé d'un ensemble de Spines et de Leafs virtuels et supporte jusqu'à huit instances ACI Virtual Edge. Ces éléments sont souvent déployés sur des services VMware sur IBM Cloud pour prendre en charge les déploiements hybrides des environnements sur site vers IBM Cloud », a expliqué Big Blue.

Le réseau virtuel de Cisco sur le cloud IBM

Cisco a déjà déclaré que les clients qui déploient ses technologies Virtual Application Centric Infrastructure (ACI) peuvent désormais étendre ce fabric de réseau depuis leur site jusqu'au cloud d'IBM. Le pack de datacenter Software-Defined Networking (SDN) ACI de Cisco inclut également la technologie Intent-Based Networking de l'entreprise, qui permet aux clients d'implémenter automatiquement des changements de réseau et de politique à la volée et d'assurer la livraison des données. Quant à IBM, l'entreprise a déclaré que le logiciel ACI Virtual Pod (vPOD) de Cisco pouvait tourner désormais sur les serveurs bare-metal du cloud IBM. « vPOD est composé d'un ensemble de Spines et de Leafs virtuels et supporte jusqu'à huit instances ACI Virtual Edge. Ces éléments sont souvent déployés sur des services VMware sur IBM Cloud pour prendre en charge les déploiements hybrides des environnements sur site vers IBM Cloud », a expliqué Big Blue.

« Cette nouvelle relation avec l'équipe Global Technology Services d'IBM permet aux clients de mettre en oeuvre Virtual ACI sur leur Cloud IBM », a écrit dans un blog Kaustubh Das, le vice-président de la stratégie et du développement de produits de Cisco. « La solution logicielle Virtual ACI est déployable partout où il y a deux serveurs au moins sur lesquels on peut exécuter l'hyperviseur VMware ESXi. Dans l'avenir, il sera également possible de déployer IBM Cloud Pak for Applications dans un environnement Cisco ACI », a-t-il ajouté. « Les Cloud Paks prépackagés d'IBM comprennent un conteneur Kubernetes sécurisé et un middleware IBM conteneurisé qui permet aux clients de faire tourner rapidement des conteneurs prêts pour l'entreprise », a encore déclaré big blue. De plus, l'entreprise prévoit d'ajouter le support pour IBM Cloud Private, lequel gère Kubernetes et autres conteneurs, sur les systèmes d'infrastructure hyperconvergée Cisco HyperFlex et HyperFlex Edge (HCI). L'HCI HyperFlex de Cisco offre des ressources IT, réseau et stockage dans un seul système. Les opérations HyperFlex peuvent être gérées via le tableau de bord central de la plate-forme de gestion de cloud Intersight de Cisco

Le HCI de Cisco adhère aussi à IBM

IBM a également déclaré qu'elle ajoutait le support Hyperflex à IBM Cloud Pak for Applications. Les paks incluent la plate-forme basée sur Kubernetes IBM Multicloud Manager qui tourne sur la plate-forme IBM Cloud Private de l'entreprise et permet aux clients de gérer et d'intégrer les charges de travail sur les clouds d'autres fournisseurs dont Amazon, Red Hat et Microsoft. Une interface de tableau de bord au coeur du Multi Cloud Manager permet de gérer des milliers d'applications Kubernetes et d'énormes volumes de données, quel que soit l'endroit où elles se trouvent dans l'entreprise. L'idée de Multicloud Manager est d'offrir aux équipes d'exploitation et de développement une visibilité sur les applications et les composants Kubernetes à travers les différents clouds et clusters via un seul panneau de contrôle. « Avec IBM Multicloud Manager, les entreprises peuvent gérer plusieurs clusters tournant dans plusieurs environnements de cloud public et privé depuis un lieu unique, et bénéficier d'une visibilité, d'une gouvernance et d'une automatisation cohérentes depuis les sites jusqu'à la périphérie », a écrit Evaristus Mainsah, directeur général d'IBM Cloud Private Ecosystem dans un blog à propos de la nouvelle relation d'affaires avec Cisco.

Les charges de travail distribuées peuvent être poussées et gérées directement au niveau du périphérique à une échelle beaucoup plus grande à travers de multiples clouds publics et de multiples sites. « La visibilité, la conformité et la gouvernance sont assurées par des fonctionnalités MCM étendues qui seront disponibles au niveau de la couche légère des périphériques, avec une connexion vers le serveur/passerelle central », a encore déclaré Evaristus Mainsah. « En outre, AppDynamics de Cisco peut être relié pour surveiller l'infrastructure et la performance de l'entreprise », a précisé Cisco. L'ajout récent de AppDynamics for Kubernetes permettra, selon Cisco, de réduire le temps nécessaire à l'identification et à la résolution des problèmes de performance au niveau des clusters Kubernetes. Les deux entreprises ont déclaré que l'architecture cloud hybride qu'elles envisagent de développer facilitera la mise en oeuvre et la gestion des environnements de cloud hybride.

Plus fort à deux

Cisco et IBM poursuivent activement leur stratégie de recrutement de clients pour le cloud. L'équipementier a intensifié sa propre présence dans le cloud en 2018 par toutes sortes de levier, dont un accord avec Amazon Web Services (AWS) qui permettra aux entreprises clientes d'accéder à une plate-forme intégrée pour construire, sécuriser et connecter plus simplement les clusters Kubernetes entre les datacenters privés et le cloud d'AWS. En avril, Cisco et Google ont renforcé leurs activités de développement conjointes dans le cloud pour permettre aux clients de construire plus facilement des applications multi-cloud et hybrides sécurisées partout, aussi bien à partir des datacenters sur site que dans les clouds publics. Selon IBM, le rachat de Red Hat pour 34 milliards de dollars, en cours de finalisation, devrait lui offrir une présence considérable dans le secteur très convoité des clouds hybrides et lui permettre de grignoter des parts de marché à ses concurrents, Google, Amazon et Microsoft en particulier. Selon Gartner, ce marché atteindra les 240 milliards de dollars l'an prochain.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité