IBM lance des versions allégées de son z14

La ZR1 d'IBM est une version allégée de son mainframe z14 conçue pour s'intégrer dans un rack de 19 pouces. (crédit : D.R.)

La ZR1 d'IBM est une version allégée de son mainframe z14 conçue pour s'intégrer dans un rack de 19 pouces. (crédit : D.R.)

IBM a présenté ses derniers mainframes ZR1 et Rockhopper II, des évolutions plus petites mais moins puissantes de son modèle z14 taillées pour exécuter des applications conteneurisés.

IBM élargit sa gamme mainframe avec des modèles plus petits - ZR1 (un contre-pied à la Corvette du même nom) et Rockhopper II - qui sont assez fins pour tenir dans un rack standard de 19 pouces. Une façon pour big blue de répondre aux critiques des clients trouvant le z14, lancé en juillet dernier, trop grand pour tenir dans leurs datacenters. En plus de coffrages plus petits, la société introduit également la technologie Secure Service Container qui utilise les fonctions sécurité et d'accélération de chiffrement du z14 pour protéger les applications conteneurisées.

Quand big blue a présenté son z14 l'an dernier, il s'était heurté à un problème: l'armoire à deux portes de son dernier mainframe était trop profonde et trop large pour être installée dans les datacenters. Une forme non standard qui aura freiné les ventes alors même qu'IBM mettrait en avant ses capacités de chiffrement omniprésentes pour sécuriser les opérations de cloud. « Les datacenters opèrent à grande échelle. Donc idéalement, tout ce qu'ils utilisent devrait être standardisé. Tout ce qui n'est pas standard interfère avec la capacité à évoluer », a expliqué Roger L. Kay, fondateur et président d'Endpoint Technologies Associates.

16U d'espace pour les systèmes de stockage, mise en réseau et de surveillance

En réduisant sa taille, le z14 a dû abandonner certaines choses par rapport au ZR1. Monté en rack, ce dernier peut ainsi avoir un maximum de 30 coeurs processeur contre 170 pour la version deux portes habituelle. « La demande pour un système plus léger sera dans son rapport prix-performance », a déclaré Roger L. Kay. « La plupart des nouvelles ventes proviendront probablement de petites entreprises qui n'ont pas pu se permettre d'acheter un mainframe par le passé ». Pour Ian Murphy, analyste principal chez Creative Intellect Consulting, le ZR1 « attirera également les datacenters cloud qui veulent une part du marché des systèmes d'enregistrement d'entreprise qu'IBM a revigoré avec ses nouveaux ordinateurs centraux au cours des cinq dernières années. » 

Le ZR1 cumule aussi d'autres avantages. « Mettre le ZR1 dans un rack de 19 pouces signifie qu'il faut 40% moins d'espace au sol que le z14 d'origine », a expliqué Adam Jollans, directeur de programme chez IBM Systems Group. Les spécifications ZR1 lui donnent par ailleurs 16U d'espace libre, de sorte que les systèmes de stockage, de mise en réseau ou de surveillance peuvent être placés dans le même rack plutôt que dans une armoire adjacente. Et il utilise un refroidissement par air standard et une alimentation monophasée, là où le z14 d'origine nécessitait une alimentation triphasée.

Rockhopper II, déclinaison Linux du ZR1

Parallèlement à l'introduction du ZR1, IBM renforce également les capacités de partitionnement logique de la plate-forme avec la technologie Secure Service Container. Placez une application dans un conteneur Docker et vous pouvez la verrouiller pour que la seule manière d'accéder à ses données une fois le workload exécuté, passe par des API définies, indique Adam Jollans. « La raison de faire ça est que l'une des principales menaces pour les entreprises est l'attaque interne », a-t-il indiqué. « Vous disposez d'un chiffrement, d'une protection contre les logiciels malveillants, de l'isolation des autres partitions et ainsi de suite, de sorte à proposer un environnement très sécurisé pour l'exécution des workloads. » Jusqu'à présent, IBM faisait tourner ses charges de travail blockchain cloud dans ce contexte, mais l'offre peut maintenant être utilisée avec des applications génériques. « Il offre une protection contre la falsification au démarrage et une isolation complète entre les charges de travail pour les fournisseurs de services cloud », a déclaré M. Jollans.

En plus du ZR1, qui exécutera z/OS d'IBM, il y a aussi Rockhopper II, une version du mainframe dédiée à Linux. « C'est important », a déclaré Ian Murphy de Creative Intellect Consulting. « La concentration sur Linux au cours des 14 dernières années a vu la majorité des ventes maintenant spécifier Linux comme leur système d'exploitation principal. » Rockhopper II (jusqu'à 30 coeurs) a 50% de capacité en plus et deux fois la mémoire de la précédente version de Rockhopper à une porte, dans un encombrement réduit.

Pour les entreprises qui ont besoin de la puissance brute des 170 coeurs processeur du mainframe le plus puissant d'IBM, il faudra donc s'assurer d'un espace conséquent pour installer le z14 ou sa déclinaison Linux Emperor II.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité