Infrastructures cloud : le dynamisme des ventes va nettement ralentir en 2023

La très grande majorité des investissements en serveurs et systèmes de stockage pour le cloud est orientée vers les infrastructures partagées. Elle a précisément représenté 16,8 Md$ (+18,5 %) de dépenses au quatrième trimestre 2022 et 61,5 Md$ (+20,1 %) sur l'ensemble de l'exercice. Illustration : D.R.

La très grande majorité des investissements en serveurs et systèmes de stockage pour le cloud est orientée vers les infrastructures partagées. Elle a précisément représenté 16,8 Md$ (+18,5 %) de dépenses au quatrième trimestre 2022 et 61,5 Md$ (+20,1 %) sur l'ensemble de l'exercice. Illustration : D.R.

Selon IDC, la progression du marché des serveurs et des systèmes de stockage pour les environnements cloud va passer à 6,9 % cette année contre 19,4 % en 2022.

Les ventes cumulées de serveurs et de systèmes de stockage dédiés aux environnements cloud ont fini 2022 sur une bonne note. Au quatrième trimestre, elles ont représenté 24,1 Md$ de chiffre d'affaires au niveau mondial, progressant de 16,3 % comparé à la même période en 2021, selon IDC. Sur 12 mois, leur valeur a crû de 19,4 % à 87,7 Md$ (+25,5 % en Europe de l'Ouest). De fait, elles continuent de surpasser les ventes de serveurs et de systèmes de stockage dédiés aux environnements IT traditionnels, même si ces dernières n'ont pas démérité avec une hausse de 13,6 % à 66,7 Md$ sur l'ensemble de 2022.

Les infrastructures cloud partagées raflent la mise

La très grande majorité des investissements en serveurs et systèmes de stockage pour le cloud est orientée vers les infrastructures partagées. Elle a précisément représenté 16,8 Md$ (+18,5 %) de dépenses au quatrième trimestre 2022 et 61,5 Md$ (+20,1 %) sur l'ensemble de l'exercice. Dans le même temps, les sommes allouées à l'équipement des infrastructures cloud dédiées ont crû de 11,5 % (7,2 Md$) sur trois mois et de 18 % (26,2 Md$) en 2022.



IDC prévoit que les dépenses mondiales en infrastructure cloud progresseront à un rythme annuel moyen de 10,5 % entre 2022 et 2027 pour atteindre 144,3 Md$ à la fin de cette période. Elles représenteront alors 67,6 % des dépenses totales en infrastructure de calcul et de stockage. Crédit : IDC

S'il faut encore se convaincre que l'année passée fut un très bon cru pour le marché des infrastructures cloud, il suffit de se référer à 2021 où sa progression en valeur avait été plus de deux fois moindre (+8,8 % rapport à 2020). Toutefois, ce dynamisme ne devrait pas durer, puisqu'IDC ne table que sur une hausse des dépenses de 6,9 % en 2023. Là encore, la croissance globale du marché sera principalement nourrie par les investissement tournées vers les infrastructures partagées (+7,5 %). Le delta avec la progression des dépenses dédiés aux environnements cloud dédiés (+5,4%) sera toutefois bien moindre qu'en 2022.

L'équipement des environnements IT traditionnels va souffrir

Dans un cas comme dans l'autre, cela restera beaucoup plus enviable que les 10,3 % de décroissance que le cabinet d'études anticipe pour le marché des infrastructures non-cloud. Comme chaque année, ce seront encore les fournisseurs de services qui contribueront le plus aux revenus du marché des infrastructures cloud avec 92,3 Md$ (+5,1 %) d'investissements attendus en 2023, contre 87,9 Md$ (+18 %) en 2022.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité