Juniper Networks met 405 M$ sur la table pour racheter Mist

L'utilisation du réseau n'est plus statique, commente Rami Rahim, CEO de Juniper, qui rachète Mist et sa technologie WiFi basée sur l'IA. (Crédit : Juniper)

L'utilisation du réseau n'est plus statique, commente Rami Rahim, CEO de Juniper, qui rachète Mist et sa technologie WiFi basée sur l'IA. (Crédit : Juniper)

Avec le rachat de Mist, l'équipementier réseau Juniper Networks ajoute à son offre la brique WiFi qui lui manquait et qu'il comblait jusque-là par des partenariats. La technologie sans fil de Mist s'appuie sur l'intelligence artificielle. La société, basée à Cupertino, a été fondée par trois anciens de Cisco.

L'équipementier réseau Juniper rachète Mist Systems et sa technologie de réseau local sans fil recourant à l'intelligence artificielle pour fiabiliser les connexions WiFi et installer des services de localisation indoor. Le montant du rachat s'élève à 405 millions de dollars. Jusqu'à présent, sur le sans fil, Jupiter dépend d'accords avec des partenaires tels qu'Aerohive et Aruba. De son côté, Mist a un partenariat avec VMware avec lequel il a récemment annoncé un développement conjoint entre sa technologie WLAN et NSX SD-WAN basé sur VeloCloud.

La partie wireless constituait un manque à combler pour que Juniper puisse compléter son offre de réseau d'entreprise, souligne Ritesh Patel, spécialiste de ce marché au sein du cabinet Dell'Oro. « Il lui faut aussi une technologie sans fil solide pour concurrencer efficacement des acteurs tels que Cisco, HP/Aruba, Extreme ou encore Fortinet ». La solution cloud de Mist s'appuie sur un assistant virtuel (dénommé Marvis) qui apporte des outils brevetés de capture de paquets et d'apprentissage machine pour identifier automatiquement les problèmes réseaux et les résoudre, décrit Gartner dans l'un de ses récents Magic Quadrant. A travers des services cloud, elle fournit des accès invités, des fonctions de gestion de réseaux, permet d'appliquer des politiques autour des applications, de faire de la segmentation IoT, dispose d'outils analytique et fait de l'analyse comportementale à l'échelle. « Mist apporte une approche nouvelle et unique sur les services de localisation de haute précision à travers un moteur d'apprentissage machine dans le cloud qui utilise les signaux WiFi et BLE (Bluetooth low energy) de ses points d'accès à antennes directionnelles multi-éléments. La même plateforme peut être utilisée pour des scénarios de localisation en temps réel (RTLS), d'applications statiques ou par zones et pour des cas d'usages tels que des notifications de proximité ou d'orientation », écrit Gartner.

A l'origine du rachat de Meraki chez Cisco

Mist est sorti de l'ombre en 2016, co-fondée par trois anciens de Cisco : Sujai Hajela, Bob Friday et Brett Galloway. Avant d'être CEO de Mist, Sujai Hajela a notamment supervisé chez Cisco une activité de réseau sans fil générant plusieurs milliards de dollars. Bob Friday est CTO de Mist et Brett Galloway, président du conseil d'administration, tout en étant maintenant CEO d'AttackIQ. Selon Business Insider, lorsqu'ils étaient chez Cisco, Sujai Hajela et Bob Friday ont été à l'origine du rachat du spécialiste du réseau sans fil Meraki, intervenu en 2012 pour 1,2 Md$.

Pour Juniper, le rachat de Mist n'est pas sa première incursion dans l'univers du sans-fil. En 2008, l'équipementier avait racheté Trapeze, mais les ventes générées par l'activité réseau sans fil de Juniper/Trapeze ont généré moins de 50M$ par an autour de 2011-2013 avant de décliner ensuite lorsque Juniper s'est reconcentré sur les datacenters au détriment des technologies réseau de campus, rappelle le cabinet Dell'Oro.

Architecture de micro-services

« Le multicloud sera multi-fournisseur et l'engagement de Mist sur un framework open source pour sa solution sans-fil basée sur l'IA est critique. Cela signifie que les clients de Juniper pourront décemment évoluer de n'importe quelle infrastructure existante en mettant en oeuvre les éléments qui auront du sens pour l'entreprise », écrit Rami Rahim, CEO de Juniper, dans un billet expliquant le rachat de Mist. Pour Rami Rahim, l'ajout de Mist au portefeuille produits de Juniper profitera de diverses façons aux clients de l'entreprise. Par exemple, ceux qui voudront utiliser l'offre de Juniper pour l'équipement réseau de différents sites (campus, filiales...) pourront maintenant se procurer auprès de lui l'ensemble des technologies. Autre point, l'acquisition de Mist apporte des bénéfices opérationnels immédiats aux utilisateurs du sans-fil, pointe le CEO. Plus tard, lorsque Juniper intègrera le moteur IA de Mist, les clients en verront les bénéfices à travers l'ensemble des technologies software-defined pour l'entreprise. Enfin, en fournissant une architecture de micro-services basée sur le cloud, Mist dispose des briques nécessaires pour accélérer l'adoption par les clients de solutions opérationnelles tirées par l'IA. Autre point important, ses produits et son équipe aideront Juniper à accélérer ses efforts dans ce domaine.

« Le WiFi devient de plus en plus le premier mécanisme d'accès à Internet dans de nombreuses entreprises, bien qu'il soit plus que jamais difficile de gérer les WLAN compte-tenu du grand nombre d'équipements, de systèmes d'exploitation et d'applications », souligne Sujai Hajela dans un billet. « Les principaux fournisseurs de WLAN disposent de plateformes qui ont maintenant plus de 10 ans, ce qui rend difficile, si ce n'est impossible, de mettre en oeuvre les plus récentes technologies cloud, IA et sans fil pour répondre aux besoins des utilisateurs mobiles actuels ». Mist est également unique en ceci qu'il fournit ses applications à travers des modèles cloud basés sur des micro-services et conteneurisées, souligne l'analyste Ritesh Patel, de Dell'Oro. Juniper Networks doit clore son acquisition à la fin de son 2ème trimestre fiscal. Selon les dirigeants de Mist, sa marque et son équipe ne bougeront pas une fois acquis par Juniper.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité