Keith Block devient co-CEO de Salesforce avec Marc Benioff

Après cinq ans chez Salesforce.com, Keith Block accède au poste le plus élevé au côté du fondateur de l'entreprise, Marc Benioff. (Crédit : Salesforce)

Après cinq ans chez Salesforce.com, Keith Block accède au poste le plus élevé au côté du fondateur de l'entreprise, Marc Benioff. (Crédit : Salesforce)

Aux manettes de tout l'exécutif chez Saleforce depuis la fondation de la société en 1999, Marc Benioff a décidé de répartir les pouvoirs. A lui l'innovation et la promotion des valeurs de son entreprise de solutions SaaS et à Keith Block la direction opérationnelle de l'éditeur.

En juin 2012, Keith Block, alors connu comme l'impitoyable vice-président des ventes pour l'Amérique du Nord d'Oracle, avait été licencié après avoir critiqué le président de l'éditeur, Mark Hurd, suite au rachat de Sun Microsystems. Un an plus tard, Marc Benioff, CEO du géant du CRM en mode SaaS, Salesforce, l'embauche comme président et vice-chairman, qualifiant à l'époque le dirigeant de « meilleur responsable des ventes de l'histoire des logiciels d'entreprise ». Cette semaine, le 7 août, le conseil d'administration de Salesforce a élevé Keith Block au poste de co-CEO au côté du co-fondateur de l'éditeur.

« Keith est mon partenaire de confiance dans la gestion de Salesforce depuis cinq ans et je suis ravi de l'accueillir en tant que co-CEO » se réjouit Marc Benioff dans un communiqué. « Il possède une expertise opérationnelle exceptionnelle et une expérience de leadership d'entreprise, et je ne pourrais être plus heureux de sa promotion et de notre prochain niveau de partenariat. »

Marc Benioff, garant de la vision, Keith Block, chef opérationnel

Les co-CEO reporteront tous deux directement au conseil d'administration et auront des rôles bien définis. Marc Benioff continuera à se charger de l'innovation dans les domaines de la technologie, du marketing, de l'engagement des parties prenantes et, plus important encore, de la culture. Keith Block prendra en charge la stratégie de croissance, l'exécution et les opérations de la société. Mais ce changement de structure de gestion suscite naturellement des interrogations alors que M. Benioff dirigeait seul son entreprise depuis bientôt vingt ans.

À l'instar de son ancien mentor - et parfois adversaire - Larry Ellison, cofondateur d'Oracle, Marc Benioff semble se retirer des opérations quotidiennes de Salesforce pour devenir sa figure de proue culturelle. Il cherchera à incarner et à vanter les valeurs de la société et à libérer de son temps pour poursuivre des projets philanthropiques. De son côté, Keith Block s'est avéré être un administrateur de confiance de la société sur le plan commercial et donc parfaitement prêt à prendre cette fonction en charge.

Fan des Red Sox de Boston

Keith Block vient de Lexington, dans le Massachusetts. Grand fan de l'équipe de baseball Boston Red Sox, il est diplômé d'un M.S. & B.S. dans la gestion et la politique à l'Université Carnegie Mellon. Il commence sa carrière en 1984 en tant que consultant chez Booz Allen. Deux ans plus tard, il rejoint Oracle comme vice-président Northeast et reste chez l'éditeur jusqu'en 2012 où il est donc licencié. Depuis qu'il a rejoint Salesforce, en juin 2013, il a occupé le poste de vice-chairman, président et, depuis février 2016, il était également devenu COO.

Chez le précurseur du Saas, M. Block a été très actif dans l'implantation de Salesforce dans de nouvelles zones géographiques et de nouveaux secteurs industriels, en regroupant la technologie et les services de l'éditeur spécifiquement pour les secteurs financiers et de la santé. Sa mission, à son arrivée, était de faire atteindre à l'entreprise les 10 milliards de dollars de chiffre d'affaires. L'objectif a été atteint puis dépassé au deuxième trimestre de 2018. Keith Block a été récompensé en héritant du poste le plus élevé. Il peut ainsi faire un beau pied de nez à son ancien employeur.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité