Kioxia met à jour sa suite KumoScale

L'architecture KumoScale construite selon quatre composants principaux. (Crédit : Kioxia)

L'architecture KumoScale construite selon quatre composants principaux. (Crédit : Kioxia)

La version 3.14 de la suite logicielle KumoScale de Kioxia permet une meilleure gestion de la capacité avec le flash NVMe en réseau pour les volumes de datacenters.

Kioxia, fabricant de solutions de mémoire flash et SSD, a rafraîchit son logiciel de stockage KumoScale basé sur NVM Express over Fabrics (NVMe-oF) avec l'ajout de fonctionnalités pour prendre en charge le cloud et les fournisseurs de services. La plateforme propose une interface de programmation centrale (API) par laquelle les applications font la requête des ressources nécessaires, déployant ensuite dynamiquement et connectant la bonne capacité de stockages pour chaque instance. KumoScale permet une exploitation comme si les unités SSD NVMe étaient connectés en local, et prend en charge des environnements virtualisés, bare-metal et conteneurisés (via Kubernetes) sur une large gamme de serveurs.

Une fonctionnalité de thin provisioning (allocation automatique en français) a été ajoutée pour attribuer des ressources de stockage facilement à des serveurs, selon le principe du « juste à temps, juste assez ». Dans ce cadre, KumoScale assigne les blocs de données sur demande, par opposition à la méthode traditionnelle assignant tous les blocs possibles à un client par avance. Cela améliore les taux d'utilisation du stockage, qui ne dépassent en général pas les 10% avec l'approche traditionnelle. Un mécanisme de réparation automatisée du volume identifie et répare les incohérences de données pouvant résulter d'erreurs de duplication.

Des instantanés NVMe via Kubernetes CSI API

Un routage multi-chemin de bout en bout pour les protocoles de réseau TCP/IP offre une meilleure résilience du réseau. KumoScale utilise le protocole d'agrégation de liens LACP et la gestion de connexion améliorée de Linux afin d'assurer une distribution constante de paquets à travers tous les chemins d'accès réseau disponibles. Le logiciel cible aussi l'utilisation d'agrégation de port pour maximiser le rendement global du noeud de stockage.

Le protocole PXE a été déployé pour une installation automatisée via un réseau dans les environnements de datacenters sur site. Ce dernier supprime le besoin de périphériques de démarrage pour le système d'exploitation ou d'une utilisation d'un fichier ISO sur un périphérique DVD ou USB. Pour des déploiements Kubernetes, Kioxia a développé la capacité de réaliser des instantanés NVMe via Kubernetes CSI API et directement via REST API ou CLI. Enfin, cette dernière version de KumoScale prend en charge totalement la gamme CM6 des PCIe 4.0 (1×4, 2×2) et des unités SSD NVMe 1.4 pour entreprises. Les revendeurs et intégrateurs français peuvent se rapprocher des distributeurs de semi-conducteurs et de produits de stockage travaillant avec Kioxia (Hammer, Ingram, Rutronik, Tech Data, Arrow, EBV Elektronik, Rutronik).

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité