Kyndryl et Microsoft attachent le mainframe aux ressources cloud d'Azure

Kyndryl s'appuie sur Azure, le service cloud de Microsoft, pour relier son service zCloud mainframe à Power Platform de Microsoft. (Crédit : Microsoft)

Kyndryl s'appuie sur Azure, le service cloud de Microsoft, pour relier son service zCloud mainframe à Power Platform de Microsoft. (Crédit : Microsoft)

Libérer les données stockées sur les mainframes. C'est ce que veulent faire Kyndryl et Microsoft en intégrant le service zCloud mainframe du premier à la Power Platform du second.

Kyndryl et Microsoft ont étendu leur partenariat existant pour inclure la connectivité des mainframes aux applications et charges de travail cloud. L'extension relie le service zCloud mainframe de Kyndryl à Power Platform de Microsoft, un ensemble d'outils de développement d'applications, de BI (Business Intelligence), etc. sur Azure. L'objectif pour les entreprises d'accéder plus facilement aux données du mainframe, de les intégrer aux ressources du cloud et de combiner ces informations avec d'autres pour créer d'autres applications.

Disponible dès maintenant, ce service est un moyen d'accéder à des décennies de données stockées sur des mainframes, a déclaré Harish Grama, responsable mondial de la pratique du cloud chez Kyndryl. « L'idée est de libérer ces données, de les exploiter, de les moderniser et d'écrire de nouvelles applications métiers », a-t-il déclaré. « Ces données ne devraient pas être piégées dans des backends hérités ». L'intégration met en place un tuyau sécurisé et chiffré entre le zCloud et Azure, et les clients ont alors accès aux ressources du mainframe qu'ils peuvent inclure dans les applications Azure basées sur le cloud.

Développer des produits basés sur le cloud de Microsoft

Ce service s'adresse aux clients désireux de maintenir un fonctionnement hybride mainframe/cloud, explique M. Grama. « Vous pouvez avoir une partie de l'application sur le mainframe et une partie dans le cloud, mais pour la plupart, les données restent sur le mainframe ». Kyndryl et d'autres, dont Microsoft et AWS, proposent des services de « modernisation des mainframes » qui déplacent les données entièrement hors du mainframe, mais ce n'est pas l'objet du service qui vient de naître. Microsoft a été l'un des premiers partenariats stratégiques conclus par Kyndryl l'année dernière, lorsqu'elle s'est séparée d'IBM. Dans le cadre de cet accord, les entreprises développeront des produits basés sur Azure et destinés à faciliter la transformation numérique.

La firme de Redmond a également déclaré qu'elle vendrait les produits développés par les deux sociétés par le biais de sa force de vente mondiale pour les entreprises et qu'elle développerait un terrain de formation Microsoft Cloud appelé Kyndryl University for Microsoft. Les entreprises ont déclaré qu'elles se concentreraient sur la modernisation et la gouvernance des données, les innovations axées sur l'IA pour les industries, la cybersécurité et la résilience, et la transformation des charges de travail critiques vers le cloud. Depuis son détachement d'IBM, Kyndryl a noué des partenariats avec Cloudera, Lenovo, Dell, SAP, VMware, Red Hat, NetApp, Google Cloud, AWS et d'autres.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité