L'activité française saluée par Computacenter dans ses résultats semestriels

Le chiffre d'affaires de l'activité française de Computacenter, dirigée par Arnaud Lépinois, a augmenté de 18,9% au premier semestre 2019. (Crédit : Computacenter)

Le chiffre d'affaires de l'activité française de Computacenter, dirigée par Arnaud Lépinois, a augmenté de 18,9% au premier semestre 2019. (Crédit : Computacenter)

La SSII britannique Computacenter publie ses résultats pour le premier semestre 2019. Une belle progression de 20,8% du chiffre d'affaires, à 2,4 Md£. Mais contrairement aux usages, ce n'est pas la consolidation de l'acquisition de FusionStorm qui a porté la croissance, les résultats de cette dernière étant même plutôt décevants selon le groupe.

Computacenter vient de publier les résultats de son premier semestre fiscal, clôturé en juin dernier. Le chiffre d'affaires total du groupe a augmenté de 20,8 % en un an, à 2,4 Md£. La SSII a réalisé un bénéfice statutaire avant impôts de 50,8 M£, soit une baisse de 2,3% par rapport au premier semestre 2018. Alors que les profits avant impôts ajustés ont augmenté de 2,7 % à 53,5 M£. Cette différence « s'explique principalement par la charge nette de 2,7 M£ enregistrée par le groupe au titre des éléments exceptionnels et autres ajustements », indique Computacenter dans son rapport financier. Ces éléments exceptionnels comprennent majoritairement l'acquisition de FusionStorm en octobre 2018. L'activité de cette dernière est consolidée dans les résultats publiés par Computacenter.

France et Allemagne bons élèves, UK et US à la traîne

Concernant les zones géographiques, le groupe de services IT note le bon début d'année de la France. Avec une hausse de 18,9 % de son chiffre d'affaires, c'est le marché de l'Approvisionnement en technologies qui a tiré cette croissance. Le résultat opérationnel de cette branche, à taux de change constant, a progressé de 190,5 %. L'Allemagne est aussi un marché en croissance pour Computacenter, qui y a augmenté ses revenus de 4,1% en un an. Ceci alors qu'un « client clé » non cité a réduit ses dépenses de matériel de 60%.

Les marchés britannique et américain n'ont, eux, pas répondu aux attentes du groupe. Au Royaume-Uni, le chiffre d'affaires a diminué de 7,8% en raison de la baisse des revenus des divisions Services et Approvisionnement en technologies. Aux Etats-Unis, l'activité de FusionStorm a connu une performance plus faible au premier semestre 2019 qu'au dernier trimestre 2018, en raison d'une augmentation des coûts opérationnels, d'une augmentation des investissements dans l'activité et d'une baisse des marges opérationnelles, de sorte que l'activité américaine combinée ne réalise qu'un résultat opérationnel ajusté faible. « Nous avons constaté une amélioration de la performance plus récemment », précise néanmoins Computacenter.

La France leader des achats technologiques

Par activité, les résultats des Services ont augmenté de 3,6% à 595,7 M£. Computacenter différencie dans ses calculs, les Services professionnels (+7,5% à 168,4 M£) et les Services d'infogérance (+2,2% à 427,3 M£). Le chiffre d'affaires total de cette division a bénéficié de 20,2 M£ supplémentaires provenant des acquisitions réalisées au second semestre de l'année précédente. « Notre activité d'infogérance en France a remporté de nouveaux contrats, en particulier dans le secteur des services financiers, ainsi que de nouvelles extensions et renouvellements de contrats », ajoute le groupe. « Les Services professionnels ont connu une forte croissance, à partir d'une base modeste, car les clients sont en train de se mettre à niveau sur Windows 10 pour procéder à la transformation de leur milieu de travail. »

Le chiffre d'affaires de la division Approvisionnement en technologies a augmenté de 27,7 % à 1,8 Md£. Cette croissance importante est liée d'une part aux dernières acquisitions de la SSII, mais aussi de l'ajustement de contrats logiciels. Le chiffre d'affaires de cette branche en France a connu une croissance « encourageante et imprévue », avec de meilleures marges grâce à l'élargissement du portefeuille de clients cibles, en particulier dans le secteur public. La filiale française a notamment resigné avec un gros client public qui a augmenté ses volumes. La France en est devenue leader du groupe pour ce qui est des achats technologiques chez Computacenter.

Prévisions maintenues pour 2019

Concernant la fin d'année 2019, la SSII maintient ses prévisions, qu'elle a revues à la hausse le 31 juillet dernier. « Le Conseil s'attend à ce que la croissance des bénéfices, en valeur monétaire, soit la meilleure de l'histoire de l'entreprise pour l'ensemble de l'exercice 2019. Cette performance sera principalement réalisée sans l'aide d'acquisitions, mais nous nous attendons à une contribution plus importante de nos activités acquises aux Etats-Unis au cours du second semestre », prévient Computacenter.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité