L'emploi IT va continuer de croître en 2016, selon l'Apec

Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec, table sur une nette augmentation des recrutements dans le secteur de l'informatique et des télécoms en 2016. (crédit : D.R.)

Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec, table sur une nette augmentation des recrutements dans le secteur de l'informatique et des télécoms en 2016. (crédit : D.R.)

Cette année, les entreprises IT interrogées par l'Apec, dans le cadre de son panel annuel, ont formulé des prévisions de recrutements plutôt optimistes pour 2016. Les prévisions d'embauches de cadres informaticiens, notamment pour soutenir les projets de transformation digitale, pourraient cette année grimper de 10%.

Le marché de l'emploi des informaticiens devrait poursuivre une bonne dynamique en ce début d'année 2016. C'est ce que prévoit l'Apec dans son enquête consacrée aux prévisions des recrutements de cadres, publiée aujourd'hui. Au total, entre 39 800 et 42 300 recrutements d'informaticiens devraient être réalisés sur l'année en cours, en majorité par les SSII, soit une hausse se situant à +4% pour la fourchette basse et +10% pour la fourchette haute, par rapport à l'an dernier. Selon l'association, l'informatique devrait rester la première fonction recruteuse du marché, avec un taux d'encadrement estimé à 75%.

Dans le secteur des services, les embauches pourraient enregistrer une progression allant jusqu'à +11% par rapport à 2015. Elles seraient tirées par les activités informatiques-télécommunications et également par l'ingénierie-recherche et développement. « En concentrant 21% de l'ensemble des embauches de cadres, l'informatique reste la filière locomotive du marché de l'emploi des cadres », a souligné Jean-Marie Marx, directeur général de l'Apec, à l'occasion d'un point presse. « A cela s'ajoute le rôle important de l'innovation technologique dans cette tendance, a-t-il ajouté. Selon lui, entre 30 500 à 32 400 recrutements devraient être réalisés sur l'année en cours en ingénierie recherche et développement pour répondre aux forts besoins des entreprises en innovation.

Une conjoncture qui profite aux jeunes diplômés

« Les entreprises anticipent une augmentation de leurs effectifs pour accompagner les projets de transformation numérique de leurs clients dans divers secteurs d'activité, comme l'aéronautique, l'automobile avec l'apparition des voitures connectées ou encore la santé », confirme Pierre Lamblin, directeur du département études et recherches à l'Apec. « De ce fait, elles recherchent des compétences spécialisées dans des domaines tels que le big data, le cloud, la mobilité, la sécurité ou l'Internet des objets », a-t-il assuré. Quant aux jeunes diplômés, ils sont toujours aussi courtisés. « Les SSII développent des dispositifs d'alternance à travers des contrats d'apprentissage et de professionnalisation pour favoriser l'entrée des juniors sur le marché de l'emploi », a fait remarquer le directeur général de l'Apec. « La pénurie de ressources sur certains métiers de l'IT les conduit à rechercher des débutants à la sortie des écoles, puis à les former ». En 2016, les jeunes diplômés, qui avaient déjà profité d'une situation plus favorable en 2015, bénéficieraient de l'amélioration du marché. Dans les activités informatiques, 31% des recrutements concernaient des jeunes diplômés ayant moins d'un an d'expérience.

En termes de profils, les cadres ayant acquis de 1 à 10 ans d'expérience seraient toujours les plus recherchés par les recruteurs. Enfin, le bilan de l'année 2015 est positif avec 181 800 cadres recrutés, soit 7% de plus qu'en 2014, et une sensible augmentation du nombre de postes créés (28 800). Ce bon résultat est principalement lié à la performance des activités informatiques (+8%) et de l'ingénierie-recherche et développement (+16%). Dans ce contexte, 38 200 jeunes débutants ont été embauchés en 2015, soit une hausse de +9%, pour retrouver le niveau d'embauches de 2012. Enfin, selon le modèle économétrique de l'Apec, la tendance à la hausse devrait se poursuivre en 2017 avec 207 000 recrutements de cadres tous secteurs confondus, ainsi qu'en 2018, avec 220 900 embauches, le marché renouant avec les volumes d'avant crise.

MÉTHODOLOGIE

Cette enquête a été réalisée auprès d'un échantillon permanent de 11 000 entreprises du secteur privé. Les résultats présentés sont issus du traitement et de l'analyse des réponses de ces 11 000 entreprises représentant 1 130 000 salariés dont 208 600 cadres. Les recruteurs ont été contactés du 15 octobre au 8 décembre 2015. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité