L'IPaaS et le low code ont le vent en poupe en 2022

Exemple de plateforme low code : Power Apps for Teams de Microsoft permet aux utilisateurs de créer et gérer des applications pour Teams avec une approche low code. (crédit : Microsoft)

Exemple de plateforme low code : Power Apps for Teams de Microsoft permet aux utilisateurs de créer et gérer des applications pour Teams avec une approche low code. (crédit : Microsoft)

Les entreprises devraient investir près 6 Md$ dans l'IPaaS en 2022. Une progression de 18,5 % par rapport à 2021. Parallèlement, les revenus provenant de la vente de plateforme low code devraient atteindre 7,4 Md$. Pour le cabinet d'études Gartner, cela résulterait de l'adoption grandissante du cloud par les entreprises.

Dans son rapport, Gartner révèle que les revenus des plateformes d'intégration en tant que service (iPaaS) et celles liées au développement d'applications en mode low code devraient connaître une croissance à deux chiffres cette année. Les dépenses dans l'iPaaS devraient ainsi atteindre 5,6 Md$ en 2022, soit une hausse de 18,5 % par rapport à 2021 et, plus globalement, les dépenses mondiales en services de cloud public devraient progresser de 21 %, à 498 Md$.

Selon le cabinet d'études, la raison à cela est qu'un nombre toujours plus important d'entreprises migre vers le cloud et que la proportion de solutions basées sur celui-ci augmente. « Les sociétés remplacent graduellement les plateformes d'intégration classiques, considérées comme trop coûteuses et trop complexes. Désormais, elles préfèrent l'iPaaS pour assurer une  intégration rapide et une automatisation des applications SaaS entre elles et celles on-premise, ainsi que différentes sources de données », explique Yefim Natis, vice-président et analyste chez Gartner. « L'iPaaS a fait l'objet d'une adoption générale et précoce à travers le monde. 20 % à 50 % des entreprises retenues utilisera ce type de plateformes pour intégrer non seulement les applications et les données, mais aussi les écosystèmes, les API et les processus d'entreprise », continue-t-il .

Les plateformes low code seront la clé de l'hyperautomatisation

Concernant les solutions low code, le rapport dévoile qu'elles sont utilisées par plus de 50 % des entreprises analysées dans le monde. Elles sont devenues un élément clé d'une hyperautomatisation réussie. Ce concept tel que défini par Gartner, implique plusieurs technologies dont les entreprises se servent pour identifier, contrôler et automatiser rapidement le plus grand nombre possible de processus métiers et IT

« La croissance de l'adoption des plateformes low code peut être attribuée à leur maturité ainsi qu'à l'appétit croissant des entreprises pour les technologies de libre-service », indique Yefim Natis. Gartner révèle que les revenus provenant des ventes de ce type de plateformes s'élèveront à 7,4 Md$ en 2022, soit une augmentation de 28,4 % par rapport à 2021. En outre, le cabinet estime que la fonctionnalité d'hyperautomatisation sera le facteur de différenciation concurrentiel dominant parmi les outils low code d'ici la fin de 2024.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité