La donnée en mode service chez Stibo Systems

Jérôme Reboul, customer success manager chez Stibo Systems. (crédit D.R.)

Jérôme Reboul, customer success manager chez Stibo Systems. (crédit D.R.)

Quatre ans après s'être lancé sur le cloud, l'éditeur danois Stibo Systems a dévoilé une version de sa plateforme de Master Data Management (MDM) nativement conçue pour le SaaS.

Né au Danemark, l'éditeur Stibo Systems est aujourd'hui l'un des rares fournisseurs indépendants proposant une solution de gestion des données de référence (Master Data Management ou MDM) multi-domaines. À l'occasion de la sortie de la version 10.2 de la plateforme STEP, nativement bâtie pour le cloud, Jérôme Reboul, customer success manager chez Stibo Systems, évoque le tournant en cours vers le MDM en mode SaaS.

 « Plus de 120 clients dans le monde ont déjà rejoint notre offre SaaS », indique Jérôme Reboul. D'après celui-ci, en 2020, neuf affaires sur dix ont porté sur le SaaS, « une transition bien plus rapide que prévu », à tel point que l'éditeur s'attend bientôt à ce que la totalité des nouveaux clients choisisse ce modèle. Historiquement, la plateforme STEP a été bâtie pour des déploiements sur site. Toutefois, en 2017, Stibo Systems a fait un premier pas vers le cloud, proposant au départ une offre de services managés. L'éditeur a ensuite déployé une version cloud mono tenant de sa plateforme, hébergée sur AWS ou Azure. Les solutions actuelles représentent la troisième génération, cette fois-ci nativement bâtie pour le cloud et le mode SaaS. « Avec la V.10.2 de notre plateforme MDM, sortie en juin, nous avons désormais une offre full SaaS, avec des technologies adaptées au cloud », affirme Jérôme Reboul. Cette offre s'appuie sur la base de données distribuée Apache Cassandra et sur une architecture conteneurisée, basée sur Docker et des microservices.

 La donnée en tant que service  Pour les clients, le passage au SaaS répond notamment à des enjeux de sécurité et de fiabilité. « Au niveau de l'exploitation, le fait d'être sur Cassandra, avec une infrastructure en conteneurs et microservices, basée sur Docker, permet de redimensionner les services de façon dynamique », explique ainsi Jérôme Reboul. Stibo Systems a également renforcé les mécanismes de contrôle des accès, pour accroître la sécurité des données. « Pour répondre aux exigences réglementaires de nos clients, nous proposons plusieurs localisations, notamment en Europe, dans les clouds d'AWS et d'Azure », précise le responsable du succès client. L'offre SaaS inclut également des self-services, à travers lesquels les clients peuvent opérer eux-mêmes la solution s'ils le souhaitent. « Les clients peuvent par exemple déployer eux-mêmes des environnements de test », illustre Jérôme Reboul.

 Le SaaS ouvre aussi la voie à des fonctionnalités qui pouvaient difficilement être mises en oeuvre sur site. Jérôme Reboul cite par exemple le Product Data Exchange, ensemble de services de syndication et de collecte de données, ou bien le DaaS (Data-as-a-Service), qui expose les données maîtres en temps réel, à tout moment et où que ce soit. « Le DaaS a de nombreuses applications dans les stratégies omnicanales, pour diffuser des données sur différents canaux de communication en ligne et en magasin », illustre le customer success manager. Parmi les nouveaux services figure aussi l'intelligence artificielle, plus particulièrement l'apprentissage machine, utilisé pour classifier ou nettoyer automatiquement les données.

 Une volonté de ne plus gérer l'exploitation  Si le SaaS séduit la majorité des clients récents, l'éditeur a aussi accompagné beaucoup de ses clients historiques vers ce modèle, dont certains qui utilisaient STEP depuis 15 ou 20 ans. En France, le premier client en SaaS était par exemple Legrand, rejoint depuis par d'autres grands groupes, comme Saint-Gobain ou PSA. « Ces clients souhaitent déléguer le service, ils ne veulent plus l'opérer eux-mêmes », constate Jérôme Reboul. « Certaines très grandes entreprises disposent de clouds privés, mais en réalité, elles rencontrent quand même des problématiques d'exploitation, de gestion des releases et des patchs. Nous observons une réelle volonté de se débarrasser de ces aspects », note-t-il. La transition est facilitée par l'expérience acquise avec d'autres solutions nativement SaaS dès le départ, comme Salesforce, qui ont fait leurs preuves. « Ce qui importe aujourd'hui, c'est la donnée, pas le réceptacle. Avec le SaaS, les entreprises savent qu'elles bénéficient d'un niveau de service garanti par l'éditeur », estime Jérôme Reboul.

 Ce tournant vers le SaaS transforme également les pratiques au sein même de Stibo Systems. Ainsi, l'éditeur se tourne de plus en plus vers la livraison en continu, les clients SaaS bénéficiant de ce fait des dernières évolutions. L'entreprise a également industrialisé ses opérations pour accompagner les clients passant d'une version on-premises au SaaS, avec des services professionnels qui sécurisent la transition. « Le SaaS a également du sens pour nous en raison de notre positionnement d'éditeur MDM multi-domaines, de la source à la cible », affirme Jérôme Reboul. « Avec une seule technologie, il est possible d'adresser tous les domaines de l'entreprise, en commençant par les produits, les assets ou encore les clients. Le cloud offre la garantie qu'un site peut consommer les données sans se soucier de leur position sur la planète. » Pour le responsable du succès client, le SaaS contribue aussi à faire vivre la donnée maître, en l'enrichissant grâce à des services eux-mêmes en général dans le cloud, comme Dun & Bradstreet, des datapools et services de syndications de produits dans différents standards de données. « Pour nos clients, le SaaS facilite enfin la syndication des données auprès des places de marché en ligne ou des grands distributeurs », note Jérôme Reboul.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité