La France, palme du haut-débit, bonnet d'âne sur le mobile

Dans son rapport annuel sur la concurrence présenté jeudi et relayé par le quotidien Les Echos vendredi, la Commission Européenne relève le « grand succès » du haut-débit en France. Le marché est, selon la commission, « dynamique et concurrentiel ». Les prix sont attractifs, la pénétration élevée. Elle salue le travail de l'Arcep (autorité de régulation des télécoms) et des opérateurs, qui ont porté la métropole au troisième rang Européen en nombre de lignes haut-débit. Par contre, la commission critique le taux de 82% de pénétration de la téléphonie mobile, bien inférieur aux 104% de la moyenne Européenne. Par des prix élevés, de longs délais de portabilité et une concurrence freinée, la France se classe bonne dernière des 25 états audités. Quant au fixe, ce n'est guère mieux. La Commission déplore la position toujours dominante de l'opérateur historique.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité