La gamme MacBook Pro d'Apple fait peau neuve

Les MacBook Pro arrivent avec Mac OS X Mavericks

Les MacBook Pro arrivent avec Mac OS X Mavericks

Désormais, seul un MacBook Pro non-Retina sera disponible à la vente. Disposant encore d'un lecteur SuperDrive, ce "survivant" est proposé en 13 pouces. Une décision qui permet à Apple de faire place nette pour les derniers nés des modèles Retina.

Bien qu'Apple ait retenu l'attention en présentant ses derniers produits, hier soir à San Francisco, la compagnie a profité de sa keynote pour mettre fin à la commercialisation de quelques modèles de Macbook Pro non-Retina. Si la firme de Cupertino n'a pas fait une annonce officielle lors de son événement, il apparaît toutefois lors de la visite de la section MacBook Pro de l'Apple Store que la marque ne propose plus qu'un seul Macbook Pro non-Rétina. Pour 1199 euros, ce modèle de 13 pouces est donc toujours disponible équipé d'un processeur Core i5 dual-core 2,5 GHz ( jusqu'à 3,1 GHz en mode Turbo Boost), 4 Go de mémoire à 1 600 MHz, un disque dur 500 Go à 5 400 rpm et la technologie graphique intégrée Intel HD 4000.

Le dernier survivant de la lignée des MacBook Pro équipés "Super Drive"

Bien que l'ordinateur portable ne dispose pas d'un écran Retina, il possède quelques fonctionnalités dont de nombreux utilisateurs ne sont pas prêts de se passer. On pense notamment au lecteur SuperDrive, au port FireWire 800 et à l'emplacement d'accueil pour verrou Kensington. L'ordinateur portable est également livré avec une interface Gigabit Ethernet, un port Thunderbolt (et pas encore Thunderbolt 2), deux ports USB 3.0 et un slot pour carte SDHC .

Ce n'est malgré tout plus qu'une question de temps avant qu'Apple ne supprime totalement les modèles non-Retina des rayons. Rappelons que lors de la présentation du MacBook Pro Retina, la société offrait toujours quatre modèles de l'ordinateur ne comportant pas d'écran Retina. Il s'agissait alors de deux modèles de 13 pouces et deux modèles de 15 pouces. Très vite, l'un des modèles 15 pouces avait toutefois été stoppé. 3 modèles étaient donc toujours disponibles jusqu'alors : un modèle 13 pouces à 1199 euros équipé d'un processeur Core i5 dual-core 2,5 GHz , un modèle de 13 pouces à 1499 euros équipé d'un processeur core i7 dual core 2,9GHz et un modèle 15 pouces à 1799 euros avec un processeur core i7 quad-core 2,3GHz. 

Des MacBook Pro Retina moins chers et plus puissants

Du côté des modèles Retina en revanche, la gamme s'étoffe. Le MacBook Pro dernière génération de 13 pouces embarque ainsi un processeurs Intel Haswell et perd du poids pour ne plus peser que 1,56 kg contre 1,62 auparavant. On notera aussi une légère diminution de l'épaisseur qui passe de 1,9 à 1,8 cm. Côté autonomie, Apple annonce 9 heures, sans plus de détail sur le type d'utilisation. Notons aussi la présence de l'interface Thunderbolt 2 et du WiFi 802.11ac. Le MacBook Pro 13 pouces Retina dispose par ailleurs d'un SSD PCI Express bien plus rapide (comme le dernier MacBook Air). Dans sa configuration de base avec un processeur Intel Core i5 dual core cadencé à 2,4 GHz et 4 Go de mémoire vive, le benjamin de la gamme Retina est proposé à 1300 euros contre 1 500 euros auparavant. Le MacBook Pro 13 pouces Retina avec 8 Go de RAM et un SSD de 256 Go est quant à lui proposé à 1499 euros.

Du côté du MacBook Pro 15 pouces, on retrouve la puce graphique Iris Pro intégrée au processeur Intel et une carte graphique dédiée GeForce GT 750M, le tout pour une autonomie de 8 heures et pour un prix passant finalement sous la barre des 2000 euros avec un processeur Intel quad core cadencé à 2 GHz, un contrôleur graphique Intel Iris Pro, 8 Go de RAM et un SSD de 256 Go. La version Core i7 2,3 GHz, 16 Go de RAM, SSD de 512 Go et carte graphique GeForce GT 750M passe malgré tout la barre des 2 500 euros avec un prix affiché de 2 600 euros sur l'Apple Store.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité