Laurent Fiard précise le plan Catalyst 2023 de Visiativ

Laurent Fiard, PDG de Visiativ, veut inscrire son entreprise dans « une démarche plus transverse que ce que nous faisions avant, en vendant des produits ». (Crédit : Visiativ)

Laurent Fiard, PDG de Visiativ, veut inscrire son entreprise dans « une démarche plus transverse que ce que nous faisions avant, en vendant des produits ». (Crédit : Visiativ)

Lancé tout début 2020, le plan stratégique de Visiativ pour les trois prochaines années promet de rendre l'entreprise plus à même de répondre aux projets de transformation numérique. Cet objectif passe par une réorganisation interne qui doit aboutir à un doublement du chiffre d'affaires générés par ce type de dossiers d'ici 2023.

Transversalité. C'est le mot qui résume le dernier plan stratégique de Visiativ, Catalyst 2023, en vigueur depuis le début de l'année. Il fixe des objectifs prioritaires qui doivent « faire passer Visiativ d'une logique produit à la vente de projets de solutions de transformation digitale », indique Laurent Fiard, PDG de l'intégrateur éditeur. Pour ce faire, les pôles de compétences historiques de l'entreprise vont progressivement interagir davantage via des méthodologies et des processus communs et transversaux. « Dès le début de la démarche avec le client, nous commençons par faire un diagnostic de transformation numérique « grande vitesse », qui vient explorer sa maturité digitale et exprimer, en fonction de ses objectifs stratégiques, ce qu'il doit mettre en oeuvre pour se transformer », explique le Laurent Fiard. « C'est déjà une démarche plus transverse que ce que nous faisions avant, en vendant des produits ».

Pour porter cet objectif, le responsable de la division Conseil (ABGI) de Visiativ, Bruno Demortière, a récemment été promu à la direction des opérations. Il doit faire en sorte que chaque pôle soit rentable, tout en gardant son autonomie, avec toujours un responsable devant remonter au COO. Côté ressources humaines, des membres de l'équipe RH ont été délocalisés de la direction centrale pour être placés directement dans les pôles de Visiativ. L'idée est de les rapprocher des compétences métiers pour mieux cibler les besoins, les rendre disponibles plus rapidement pour des recrutements, et être à l'écoute des projets d'évolution.

30 M€ d'EBITDA en 2023

Aujourd'hui les projets de transformation impliquant la vente de plusieurs produits sont facturés de 180 à 500 K€, indique le PDG de Visiativ. Aujourd'hui 750 clients du groupe génèrent 25% de son chiffre d'affaires en étant en cross sales. L'objectif, d'ici trois ans, est de doubler ces revenus et monter à 1500 clients. Ceci, afin de contribuer à accélérer la rentabilité et dégager 30 M€ d'EBITDA en 2023. En comparaison, Visiativ générait 163,2 M€ de chiffre d'affaires en 2018 et 8% de marge d'EBITDA, soit 13,1 M€.

Au cours de la période durant laquelle se déroule le plan Catalyst 2023, Visiativ compte également investir en recherche et développement pour accélérer et diversifier sa plateforme Moovapps. Et développer son activité à l'international, en renforçant sa présence dans les dix pays où elle est active. Aujourd'hui, le Lyonnais réalise 50 M€ de facturations à l'international, soit un quart de son chiffre d'affaire global. 

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité