Le 30 juin, Tintri n'aura plus assez de liquidités pour continuer ses activités

Les nouvelles baies EC6000 de Tintri avaient généré les deux tiers du chiffre d’affaires au dernier trimestre 2018. Une des seules bonnes nouvelles de son bilan annuel. (Crédit : Tintri)

Les nouvelles baies EC6000 de Tintri avaient généré les deux tiers du chiffre d’affaires au dernier trimestre 2018. Une des seules bonnes nouvelles de son bilan annuel. (Crédit : Tintri)

Dans son rapport d'activité de son premier trimestre 2019, le fabricant de baies de stockage Tintri a annoncé qu'à la fin du mois, il n'aurait plus assez de cash pour continuer ses activités. La société continue d'évaluer les dernières options qui lui restent, y compris sa mise en vente.

Les derniers mois ont été difficiles pour Tintri... Les résultats du premier trimestre 2019 ne sont pas encourageants, loin de là. Le fabricant de baies de stockage a en effet annoncé qu'il n'aurait plus assez de liquidités pour poursuivre son activité après le 30 juin. Son chiffre d'affaires au premier trimestre - qui s'est terminé le 30 avril 2018 - devrait être d'environ 22 millions de dollars. Mais « ces résultats financiers sont préliminaires et le cabinet d'experts-comptables indépendant de la société n'a pas terminé l'examen de ces résultats financiers préliminaires » indique la société dans son communiqué.

Au 31 mai 2018, Tintri possédait une trésorerie de 30,9 M$ et des équivalents de trésorerie s'élevant à 11,5 M$. « Sur la base des projections de trésorerie actuelles de la société et indépendamment du fait que ses prêteurs choisiraient d'accélérer le remboursement de la dette de la société en vertu de ses facilités de crédit, la société ne disposera probablement pas de liquidités suffisantes pour poursuivre ses activités. » Au 30 avril 2018, l'entreprise avait 15,4 M$ dette principale impayée chez la Silicon Valley Bank (SVB) et 50 M$ auprès de TriplePoint Capital.

Les clients et fournisseurs inquiets

Sa situation financière inquiète également ses clients et fournisseurs qui risquent d'arrêter leur collaboration avec le fabricant. Ce dernier en est bien conscient et reste lucide : « Tintri s'attend à ce que ses réservations et ses produits d'exploitation soient considérablement touchés au deuxième trimestre par ses contraintes de liquidité et sa situation financière globale. »

L'année fiscale 2018 de Tintri avait déjà été cahotique. Elle s'est conclue en mars dernier par le départ de son CEO, Ken Klein, et une perte nette de 157,7 M$ pour un chiffre d'affaire de 126 M$.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité