Le grossiste HL2D mise sur un développement rapide des ventes de postes IP Yealink

Le téléphone SIP-T46G offre un écran d’affichage plat couleur à haute résolution

Le téléphone SIP-T46G offre un écran d’affichage plat couleur à haute résolution

Arrivé en mai dernier au catalogue de HL2D, les produits Yealink pourraient représenter près du quart des ventes de téléphones IP du grossiste l'an prochain.

Le grossiste HL2D, un spécialiste des communications unifiées, a référencé les téléphones IP du fabricant chinois Yealink depuis mai. Cette offre s'ajoute aux produits équivalents d'Aastra (Mitel) et de Panasonic que le distributeur propose déjà à ses 170 revendeurs actifs, en plus des PBX de Panasonic et d'Unify. L'ajout de cette marque à son catalogue est tactique pour HL2D, comme l'explique Jehan Philippe Le Roy, son fondateur : « Les intégrateurs qui créent leurs propres autocoms sur la base d'Asterisk (Open Source) ont rarement d'autre choix que d'y associer des postes IP de grandes marques pour proposer une solution globale. Or, ils sont souvent en concurrence directe avec elles sur les grosses affaires et logiquement désavantagés sur le tarif des terminaux. A l'inverse, Yealink ne propose que des téléphones. Il ne concurrencera donc pas les intégrateurs et leur offre une alternative haut de gamme aux autres marques à des prix agressifs. »

Des écrans tactiles de grande taille et fluides

Au sein de la gamme du fabricant japonais, deux produits se détachent : les SIP-T48G et SIP-T46G. Ces téléphones arborent des écrans tactiles de grande taille qui, selon Jehan Philippe Leroy, fourniraient une fluidité et un confort de navigation proche de celui de l'iPhone d'Apple. Pour l'heure, la commercialisation de la gamme Yealink auprès des opérateurs et intégrateurs clients de HL2D n'a pas encore commencé. Ceux-ci testent actuellement la compatibilité des produits avec leurs réseaux ou leurs PBX afin de demander d'éventuelles modifications du firmware embarqués dans les terminaux à HL2D et Yealink.

Cette étape très technique devrait se poursuivre jusqu'en octobre. « Nous avons déjà 20 certifications en cours », se félicite le fondateur du grossiste. Ce qui n'empêche pas le distributeur d'avoir commencé à mener et à préparer des actions marketing autour des produits Yealink. Ainsi, un mini site web dédié aux téléphones IP du fabricant chinois a été mis en place. En octobre, le grossiste et son fournisseur organiseront un événement en marge du salon parisien Mobility For Business qui réunira les clients de HL2D. A la même période, un forum technique consacré aux produits Yealink sera lancé.

En moyenne, HL2D vend environ 25 000 téléphones IP par an, 80% de marque Aastra (Mitel) et le reste de marque Panasonic. Lors de son exercice 2015, l'entreprise ambitionne de commercialiser entre 6000 et 7000 terminaux Yealink. Autant dire que HL2D fonde beaucoup d'espoirs sur l'arrivée de la marque chinoise à son catalogue.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité