La fusion HL2D et d'IntegraSys continue de porter ses fruits

Jehan-Philippe Le Roy, PDG de HL2D-IntegraSys : « Cela fait six mois que j’étudie des dossiers de reprises en Belgique. »

Jehan-Philippe Le Roy, PDG de HL2D-IntegraSys : « Cela fait six mois que j’étudie des dossiers de reprises en Belgique. »

Marié depuis plus de trois ans, les deux entreprises connaissent une forte croissance de chiffre d'affaires. Une progression notamment nourrie par l'élargissement de leur couverture géographique, en France comme à l'étranger.

Depuis qu'il s'est constitué en 2011 suite au rachat du grossiste IntegraSys par son homologue HL2D, le groupe spécialisé dans les communications unifiées que forment les deux entreprises est en pleine expansion. A l'importante croissance d'activité qu'il connaît se sont ajoutés un élargissement, encore en cours, de sa couverture géographique ainsi qu'une entrée sur le web marchand. En 2012, à l'issue de leurs premiers exercices fiscaux communs au sein du même groupe, les deux entités cumulaient un chiffre d'affaires de 5 M€. Deux ans plus tard, ces revenus étaient multipliés par deux et la croissance des facturations devrait atteindre encore 18% en 2015. L'an dernier, HL2D-IntegraSys a profité de la hausse de 18% des achats réalisés par sa clientèle de petits opérateurs, friande de ses gammes de téléphones IP et de ses services de pré-programmation des matériels lancés il y a deux ans. Quant aux revenus tirés de ses ventes de produits destinés aux installateurs en téléphonie, ils ont crû de 29%, poussés par les bonnes ventes des PBX d'Unify (ex-Siemens Enterprise Communications) et de Panasonic. « Nous avons lancé des packs découverte qui permettent à un revendeur de nous acheter des PBX et les services d'installation associés. Ce type de promotion fonctionne très bien, notamment auprès des des bureauticiens, et nous permet de faire croître notre clientèle », indique Jehan-Philippe Le Roy, le PDG d'IntegraSys et de HL2D.

Deux nouvelles agences à Lyon et Sophia Antipolis

Les deux entreprises sises en Île-de-France revendiquent un total de 400 clients et déclarent en recruter une trentaine de nouveaux par an. Aux dires de leur direction, ce rythme devrait s'accélérer en 2015 grâce à la récente ouverture de deux nouvelles agences en France. Il y a six mois, elles en ont créé une à Lyon puis une autre à Sophia-Antipolis (06) en janvier dernier. Avec l'agence de Nantes ouverte en septembre 2013, le groupe dispose ainsi de trois points de présence dans l'Hexagone. « Nous avons pris le parti de mettre des commerciaux sur le terrain plutôt que de travailler les revendeurs régionaux depuis Paris par téléphone», explique Jehan-Philippe Le Roy. A l'heure actuelle, la force de vente de HL2D-IntegraSys est constituée de 6 commerciaux, dont un seul est sédentaire, et de trois chefs de produits.

L'extension de la couverture géographique du groupe de ne s'arrête pas au territoire français. Il a également commencé à s'internationaliser en ouvrant il y a un an une filiale en Suisse. Les premiers résultats de cette structure sont prometteurs. Elle a dégagé 15% du chiffre d'affaires total des deux grossistes en 2014. Jehan-Philippe Le Roy veut désormais aller plus loin. « Nous étudions actuellement des dossiers de reprise d'entreprise, en visant principalement la Belgique. La cible idéale serait un distributeur spécialisé dans la vidéosurveillance ou la vidéoconférence qui réalise un chiffre d'affaires d'environ quatre à cinq millions d'euros.» L'homme vise aussi les territoires d'Afrique francophone mais n'envisage pas d'y créer une éventuelle implantation avant longtemps. Pour l'heure, l'entreprise y forme des revendeurs locaux et devrait y envoyer un commercial à compter de septembre à octobre prochains pour trouver de nouveaux partenaires.

Le soutient de Unify

Comme le reconnait le dirigeant de HL2D et d'IntegraSys, l'internationalisation de leur activité doit beaucoup à Unify. Ce fournisseur de solutions de communications unifiées a vivement encouragé le groupe à s'implanter en Suisse et l'aide à s'y développer en lui envoyant des clients locaux. C'est aussi lui qui pousse les distributeurs à chercher à mettre le pied en Belgique et à développer leurs ventes en Afrique. Objectif : soutenir un partenaire capable d'approvisionner les revendeurs du cru avec ses produits. « IntegraSys dispose d'une très forte valeur ajoutée technologique. Unify a pu le constater et c'est pour cela qu'il nous demande de répliquer ailleurs les bons résultats que nous obtenons avec lui en France », assure Jehan-Philippe Le Roy. L'image d'IntegraSys est tellement bonne pour ce dernier qu'il compte choisir cette appellation pour les deux sociétés qu'il dirige à l'issue de leur fusion complète entre fin 2015 et début 2016.

  Ses compétences techniques, le grossiste veut aussi les transmettre à travers le web ou il a ouvert un extranet il y a près d'un an. L'outil permet aux hot-liners de son service technique de discuter avec ses revendeurs, et à ces derniers d'échanger entre eux sur les forums de discussion. En avril dernier, le groupe de distribution a investi davantage le web en lançant son premier site marchand. 10% de sa base installée de clients y a déjà ouvert un compte. Destinée à permettre aux revendeurs d'y faire leurs achats les plus simples, la plate-forme de commerce en ligne représente pour le moment surtout un bon moyen de dégager les collaborateurs des grossistes de certaines tâches. A termes, en revanche, il doit contribuer à la forte croissance de chiffre d'affaires que vise le groupe.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité