Le groupe Solutys poursuit sa régionalisation

Eric Peters, le PDG de Solutys, prévoit d'ouvrir prochainement des agences dans le Sud-Est est le Nord

Eric Peters, le PDG de Solutys, prévoit d'ouvrir prochainement des agences dans le Sud-Est est le Nord

L'intégrateur francilien de solutions de traçabilité crée une nouvelle agence à Toulouse pour rayonner sur le Sud-Ouest. Solutys espère qu'elle atteindra un rythme de croisière de 1,5 M€ de chiffre d'affaires annuel d'ici trois ans. 

Solutys prend pied dans le Sud-Ouest. L'intégrateur francilien spécialisé dans les solutions de traçabilité (détecteurs RFID, scanners de code barre...) vient d'ouvrir une troisième direction régionale à Toulouse. En 2008 et 2013, Solutys avait fait de même respectivement à Strasbourg et Nantes. Dirigée par Cyril Riaboff, qui a plus de 20 ans d'expérience chez un concurrent de Solutys, la nouvelle agence sera composée d'ici la fin de l'année de 5 collaborateurs : un directeur technique, un commercial, un ingénieur applications et un téléacteur. « Nous sommes en train de finaliser les recrutements », précise Eric Peters, PDG de Solutys.

« L'ouverture de cette direction régionale répond à un double enjeu. D'une part nous renforçons l'accompagnement de nos clients historiques dans la région Sud-Ouest. D'autre part, nous prenons pied sur des marchés bien spécifiques », explique Éric Peters. En s'implantant dans la région toulousaine, l'intégrateur espère en effet recruter des nouveaux clients dans l'écosystème de l'aérospatial, Airbus en tête. Il mise aussi beaucoup sur le secteur de l'agroalimentaire, notamment la viticulture, abondante en Languedoc-Roussillon. « C'est grâce à notre régionalisation que nous pouvons adresser de nouveaux secteurs. Chaque région a des spécificités marquées. C'est ce qui nous a permis de nous renforcer sur des secteurs comme l'industrie ou les grandes enseignes de la distribution », ajoute Éric Peters. Ce dernier espère que le nouveau bureau réalisera entre 500 K€ et 1 M€ de chiffe d'affaires l'année prochaine, avant d'atteindre 1,5 M€ et 2 M€ de facturations annuelles, soit sa vitesse de croisière, d'ici trois ans. Sans sa nouvelle agence, le groupe a réalisé 12 M€ de chiffre d'affaires en 2013. Il mise cette année une croissance comprise entre 5% et 10%.

Les régions Sud-Est et Nord dans le collimateur

Après la région Sud-Ouest, l'intégrateur ne compte pas se reposer sur ses lauriers. « Nous allons surement ouvrir une nouvelle agence l'année prochaine pour couvrir le quart Sud-Est et une autre pour le Nord l'année suivante. Cette dernière pourrait être implantée en Belgique pour rayonner sur le Benelux », confie Éric Peters. Dans cette optique, il avoue scruter toutes les opportunités de croissance externe qui pourraient se présenter sur le marché. 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité