Le marché mondial des services gérés IoT devrait tripler d'ici 2025

D'après le cabinet d'analystes Frost & Sullivan, le marché des services gérés IoT, qui avait atteint 53,6 milliards de dollars au niveau mondial en 2020, devrait plus que tripler d'ici 2025.

Le marché mondial des services gérés IoT (Internet des objets) devrait plus que tripler d'ici 2025 pour atteindre 166,7 milliards de dollars. C'est ce qu'affirme le cabinet d'analystes Frost & Sullivan, qui a déclaré que les perspectives à cinq ans pour ce marché devraient plus que tripler par rapport à l'année 2020, où il avait atteint 53,6 milliards de dollars.

De manière générale, toujours selon le cabinet d'analyses, au cours des prochaines années, la croissance du marché des services gérés va augmenter en raison de l'adoption accrue de l'IoT par les entreprises, très en demande de services d'assistance en matière de connectivité, de cybersécurité, de gestion des données, de gestion des appareils et des infrastructures. « Même si la récente crise sanitaire a eu un impact négatif sur l'expansion dans les secteurs verticaux, son effet ne devrait rester sensible qu'à court ou à moyen terme et les entreprises vont se redresser », a déclaré Deepali Sathe, analyste senior de l'industrie chez Frost & Sullivan. « L'adoption de la technologie dans les secteurs verticaux a augmenté, les entreprises qui sont passées du stade de projet pilote et de preuve de concept à celui de mise en oeuvre ayant pu mesurer les avantages de l'IoT. Presque tous les secteurs verticaux, comme l'industrie manufacturière, la vente au détail, la santé, les services publics et l'énergie, devraient retrouver des trajectoires de croissance fortes », a-t-elle ajouté.

D'après cette étude qui a porté sur l'Asie-Pacifique (APAC), l'Amérique du Nord, l'Amérique latine, l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, c'est dans la région APAC que la croissance de ce marché devrait être la plus rapide, suivie par l'Amérique du Nord. L'étude a aussi montré qu'il y avait des disparités régionales dans le développement des infrastructures et la réglementation, ce qui constitue un défi pour les opérateurs de réseaux mobiles qui jouent un rôle important dans la connectivité IoT payante. Selon Mme Sathe, si certains pays de l'APAC sont en avance grâce aux gouvernements qui encouragent le développement des infrastructures, certaines régions d'Asie, d'Amérique latine et d'Afrique sont à la traîne, car dans ces régions, l'essentielle de l'offre de connectivité repose toujours sur des infrastructures 2G et 3G.

Des réseaux mobiles privés plus indiqués pour la gestion des services IoT

Pour ce qui est du déploiement de la 5G, de la LTE-M et de l'internet des objets à bande étroite ou Narrowband-IoT, l'Amérique du Nord et l'Europe sont cependant en tête du peloton, mais le coût élevé du spectre entraînera une hausse du coût des services, qui affectera à son tour les fournisseurs. « L'absence de normalisation a également un impact sur l'industrie de l'IoT », a aussi déclaré le cabinet d'études, ce qui rend l'écosystème « extrêmement » fragmenté, les utilisateurs ayant du mal à trouver des solutions et des dispositifs interopérables compatibles avec les systèmes existants. Afin de s'attaquer à cet écosystème et de capitaliser sur les perspectives de croissance du marché, Frost & Sullivan suggère aux fournisseurs de services gérés IoT d'envisager des réseaux mobiles privés, des eSIM et iSIM, et des solutions intelligentes. Par exemple, selon le cabinet d'études, les fournisseurs qui cherchent à déployer des réseaux mobiles privés pourraient offrir des opportunités de croissance à des partenaires disposant de solutions de connectivité pertinentes. Dans l'intervalle, les fournisseurs d'eSIM et d'iSIM pourront tirer parti de l'opportunité de croissance qu'offriront les premiers appareils numériques lancés sur le marché. « En outre, l'edge intelligent permettra de réduire les coûts, la latence et les risques de sécurité », a encore déclaré Forst & Sullivan.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité