Le patron de SFR Distribution démissionne

En France, SFR dispose de plus de 500 boutiques. Ici, celle de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. (Crédit photo : Google Street View)

En France, SFR dispose de plus de 500 boutiques. Ici, celle de Puteaux, dans les Hauts-de-Seine. (Crédit photo : Google Street View)

Cyrille Trollat a quitté la tête des boutiques SFR, officiellement pour se consacrer à d'autres projets. Il semble toutefois que son départ s'inscrive dans le climat de tension qui règne chez l'opérateur depuis le début de l'affaires Armando Perreira.

Selon une information publiée par nos confrères de la Lettre A et de l'Informé, Cyrille Trollat, le directeur général de SFR Distribution a démissionné. En interne, son départ a été annoncé le 21 août par un message d'Eric Pradeau le directeur exécutif grand public de SFR et membre du comex. Il y justifie la décision du principal intéressé par des raisons personnelles et la volonté de se consacrer à d'autres projets. C'est d'ailleurs Eric Pradeau qui assurera l'intérim à la tête du réseau de boutiques de SFR.

Présent au sein du groupe Altice depuis 2015, Cyrille Trollat était à la tête de SFR Distribution depuis octobre 2017, avec une interruption entre mai et septembre 2022. Cette pause avait été provoquée par Grégory Rabuel, à l'époque PDG de SFR et d'Altice France, qui lui avait préféré Thibault Welsch, l'un de ses proches. Mais à l'été 2022, Gregory Rabuel avait été remercié, sous l'impulsion d'Armando Pereira qui avait rendu son ancien poste à Cyrille Trollat.

Toute proximité avec Armando Perreira est devenue gênante

Problème, Armando Pereira n'est plus en odeur de sainteté au sein du groupe Altice et de son propriétaire Patrick Drahi. Cofondateur du groupe, il a été arrêté à la mi-juillet au Portugal pour une affaire de corruption et de blanchiment d'argent dont aurait profité une dizaine d'employés et cadres d'Altice, au détriment d'Altice et de l'Etat Portugais. De quoi provoquer une crise de confiance des investisseurs pour un groupe Altice très endetté. De fait explique la Lettre A, « toute proximité avec l'ex-éminence grise de Patrick Drahi [...] est aujourd'hui devenue gênante ». Cyrille Trollat semble en avoir pâti, bien rien ne le relie à l'affaire Perreira.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité