Le recrutement de Rajiv Ramaswami comme CEO de Nutanix agace VMware

VMware ne digère pas le recrutement de son ex COO, Rajiv Ramaswami, comme CEO par Nutanix. (Crédit Photo: Nutanix)

VMware ne digère pas le recrutement de son ex COO, Rajiv Ramaswami, comme CEO par Nutanix. (Crédit Photo: Nutanix)

Avant de devenir CEO de Nutanix, Rajiv Ramaswami était COO de VMware. Un recrutement qui a du mal à passer, car le spécialiste de la virtualisation a enclenché une procédure contre son ancien dirigeant pour violation des obligations légales et contractuelles envers VMware.

Les relations entre Nutanix et VMware ont toujours été tendues. Mais le recrutement de Rajiv Ramaswami en tant que CEO de Nutanix n'a pas arrangé les choses. On apprend en effet par The Economics Times que VMware a décidé de porter plainte contre son ancien directeur des opérations (COO) pour violation matérielle et continue de ses obligations légales et contractuelles envers VMware.

Pour mémoire, Rajiv Ramaswami a rejoint Nutanix le 9 décembre 2020 soit 2 jours après avoir quitté VMware. « Pendant au moins deux mois avant de démissionner de la société, au moment même où il travaillait avec les dirigeants pour élaborer la vision et les orientations stratégiques clés de VMware, M. Ramaswami a également rencontré secrètement au moins le CEO, le directeur financier et apparemment l'ensemble du conseil d'administration de Nutanix pour en devenir le CEO », explique le spécialiste de la virtualisation dans un communiqué.

Echec d'un accord amiable En réponse, Nutanix a publié une déclaration qualifiant cette action de « malencontreuse » en réponse à la perte d'un membre important et respecté de son équipe de direction. Nutanix précise qu'il est regrettable que VMware le poursuive juste parce qu'il a juste saisi l'opportunité de devenir CEO d'une société ».

Nutanix a essayé de négocier à l'amiable ce différent, mais n'a pas réussir à trouver un terrain d'entente avec VMware. La justice devra donc se prononcer sur ce cas, mais il faut noter qu'en Californie, la clause de non-concurrence n'existe pas.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité