Le résultat net d'Econocom en hausse de 177,5%

Econocom annonce aussi maîtriser sa dette, qui avoisine les 280M€ en net comptable.

Econocom annonce aussi maîtriser sa dette, qui avoisine les 280M€ en net comptable.

Après avoir divulgué son chiffre d'affaires annuel fin janvier, le groupe Econocom publie aujourd'hui ses résultats annuels dans le détail. Avec des revenus en croissance organique de 11,2%, un résultat opérationnel courant de 154,4M€ et 90,7M€ de bénéfices nets, l'entreprise clôt sereinement son plan stratégique « Mutation ».

Fin janvier, le groupe Econocom publiait pour le compte de son exercice 2017 un chiffre d'affaires de 3 Md€ en hausse de 17,5% (+11% en organique). Aujourd'hui, l'entreprise détaille son bilan qui fait apparaître aussi une forte croissance de sa rentabilité. Sur 12 mois, son résultat opérationnel courant (ROC) a progressé de 10,1% à 154,4 M€. Quant au bénéfice net, il a littéralement explosé (+177,5%) pour se situer à 90,7 M€.

Par activité, les résultats de l'entreprise montrent une hausse de 9,5% des revenus de la division Technology management & financing dont le ROC atteint 92,4 M€. Les services, dont le chiffre d'affaire a dépassé le milliard d'euros, ont généré 43,4M€ de ROC, soit un taux de marge de 4,3%. Celui-ci s'explique par la forte activité en intégration de parcs de serveurs, incluant donc plus de distribution de matériel et une montée en puissance des grands projets d'infogérance. Enfin, le pôle Products & Solutions réalise un ROC de 18,6M€, soit près de 36% de plus qu'en 2016, grâce à l'acquisition de parts de marché dans les secteurs publics (hôpitaux, éducation).

La dette maîtrisée à 280M€

Au 31 décembre dernier, la trésorerie brute s'élève à 238M€. Les fonds propres du groupe représentent 483M€. Econocom annonce maîtriser sa dette, qui avoisine les 280M€ en net comptable. Ceci malgré les 51M€ consacrés aux remboursements de primes d'émissions et au rachat d'actions propres, ainsi que les 163 M€ d'investissements en Capex, M&A et dans la société de refinancement interne du groupe, EDFL.

Désormais sorti de son plan Mutation, Econocom vise désormais l'excellence. Son plan 2017-2022, intitulé « e for excellence » est moins ambitieux quant à l'augmentation du chiffre d'affaires. 4 milliards d'euros sont visés d'ici cinq ans. « Notre plan s'appuie sur trois leviers : l'excellence dans le delivery et les offres, l'innovation, le développement des entreprises satellites du groupe, et la poursuite de notre politique de croissance externe pour développer nos expertises », exposait Robert Bouchard, directeur des opérations chargé de conduire le plan quinquennal d'Econocom en octobre dernier. Quant au résultat opérationnel, il devra atteindre 300 M€.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité