Les Apple Stores français en grève pour le lancement de l'iPhone 15

En plus du mouvement de grève qui touchera la vingtaine de magasin Apple, une manifestation est prévue près de l'Apple Store Opéra le 22 septembre. (Crédit photo : Apple)

En plus du mouvement de grève qui touchera la vingtaine de magasin Apple, une manifestation est prévue près de l'Apple Store Opéra le 22 septembre. (Crédit photo : Apple)

Face à l'impossibilité de trouver un accord sur les salaires avec la direction d'Apple Retail France, les salariés des Apple Stores français cesseront totalement ou partiellement le travail les 22 et 23 septembre prochains.

A moins d'un changement de dernière minute, la mise sur le marché de l'iPhone 15 et de l'Apple Watch Series 9 ne se passera pas comme prévu. D'après nos confrères de Libération, la vingtaine d'Apple Stores français sera en grève les 22 et 23 septembre, soit le week-end du lancement officiel des derniers nés des gammes d'Apple. Confirmé par les syndicats, le mouvement se déclinera en débrayage dans certains magasins ou en arrêt total du travail pendant deux jours dans d'autres. Une manifestation est également prévue le vendredi place de l'Opéra à Paris, tout près d'un des points de vente emblématique de la firme à la pomme.

Les syndicats demandent une revalorisation des salaires de 7 %

En lançant ce préavis de grève, les syndicats des Apple Stores mettent leurs menaces à exécution. Le 15 septembre, il avait en effet assuré qu'ils agiraient si un accord n'étaient pas trouvé sur la rémunération des employés des magasins. Dans le cadre des négociations salariales annuelles obligatoires qui n'avancent pas, les représentants du personnel demandent une revalorisation de 7 %, alors que la direction d'Apple Retail France n'a relevé sa proposition qu'à 4,5 %. Les revendication des représentants du personnel incluent également la fin du gel des recrutement dans les Apple Stores et un alignement des avantages de l'entreprises à l'ensemble des employés.

La proposition de la direction inférieure à l'inflation

« Si on s'en tenait à ce qu'on nous propose l'entreprise, la majorité des salariés seraient revalorisés en dessous de l'inflation [Ndlr : +5,8 % attendus en France en 2023]. Sachant qu'on est la plus grosse boîte du monde, ça nous paraît inconcevable », expliquait Albin Voulfow dans les colonnes de Libération le 15 septembre. D'autant plus inconcevable qu'Apple est loin d'être une entreprise en difficulté. Valorisée 2 800 Md$ en bourse, la firme à la pomme a réalisé 394 Md$ (+8 %) de chiffre d'affaires et près de 100 Md$ de bénéfice net (+5,4 %) lors de son dernier exercice annuel. Pour l'heure, l'exercice en cours est, certes, moins bon, puisque les revenus de l'entreprise sur neuf mois sont en recul de 3,4 % et le résultat net en baisse de 6,37 %. Ce dernier représente tout de même 74 Md$ et Apple compte certainement sur la sortie de l'iPhone 15 pour bien finir l'année.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Cyberattaques : ces ransomwares qui terrassent les hôpitaux

Pour contrer les cyberattaques, en particulier les ransomwares, les établissements de santé s'organisent, de la mise en place d'outils de cybersécurité - avec des sauvegardes...

Publicité