Les développeurs d'applis mettent les bouchées doubles sur les tablettes Android

Les plates-formes de vente, autre élément en faveur d'Android...

Les développeurs ont également un oeil sur les ardoises Android en raison du succès des smartphones sous Android. Ils pensent en effet qu'ils peuvent utiliser ce qu'ils ont appris en créant des applications pour les téléphones mobiles tournant sous l'OS de Google, pour réaliser des programmes pour les tablettes. « Si vous avez du succès avec les applications mobiles, que ce soit pour des téléphones tournant sous Android ou pour l'iPhone, alors le vent vous pousse dans le bon sens quand il s'agit des tablettes, » a remarqué Scott Schwarzhoff. Un autre facteur qui justifierait pour les développeurs l'investissement dans le système Honeycomb, c'est le succès de l'Android Market, et l'annonce récente de l'ouverture prochaine d'un Android App Store chez Amazon. Plus de 8 développeurs sur 10 se sont dits très intéressés de distribuer leurs applications via l'e-market de Google, et 37% ont dit qu'ils étaient tout aussi impatients d'essayer Amazon lors de son lancement, prévu plus tard cette année. « Les plateformes de vente sont un élément extrêmement déterminant dans les décisions des développeurs,» a ajouté Scott Schwarzhoff, lequel fait valoir que l'arrivée d'Amazon représente effectivement un avantage, et non une menace pour Google. « C'est plutôt un autre concurrent pour Apple, » a-t-il déclaré.

OS mobiles : hors de Google et Apple, point de salut ?

L'attention portée à Android, et l'intérêt constant de développer des applications pour l'iOS d'Apple tournant sur l'iPhone et l'iPad, signifie aussi que d'autres systèmes d'exploitation pourraient facilement en pâtir, comme le révèle le sondage. Même si, selon Scott Schwarzhoff, Windows Phone 7 reste dans une «position raisonnablement bonne, par rapport aux attentes», 36% des développeurs interrogés indiquant qu'ils étaient très intéressés par la création d'applications pour la plate-forme mobile de Microsoft, il prévient que Windows et BlackBerry de Research in Motion pourrait se retrouver très minoritaires. Selon lui, on peut rapidement arriver au point où, si l'orientation du marché s'accélère, Microsoft et BlackBerry, pourraient se retrouver marginalisés. « Sauf à rattraper Android et Apple, l'écart se creuse de plus en plus. Les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Voilà à quoi ressemble la dynamique actuelle. »



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité