Les directions métiers et IT d'EMEA divergent sur l'IoT

61% des entreprises françaises auraient déjà adopté l'Internet des objets. Illustration : D.R.

61% des entreprises françaises auraient déjà adopté l'Internet des objets. Illustration : D.R.

La pénétration de l'IoT devrait être de 82% dans les entreprises de la zone EMEA en 2019. Et pourtant, les directions métiers et informatiques de ces organisations sont loin d'avoir la même opinion sur la vocation de l'Internet des objets.

L'IoT progresse à grand pas en EMEA. D'après une étude menée par Aruba (Groupe HPE) auprès de 1400 responsables informatiques et métiers, 50% des entreprises de la région auraient déjà adopté l'Internet des objets et ce taux devrait passer à 82% d'ici 2019. Néanmoins, l'enquête peut laisser penser que les choses pourraient être encore plus avancées si les points de vue des DSI et des directions métiers autour des objets connectés ne divergeaient pas autant.

Les dissensions commencent par la définition que chacun en donne. Pour 65% des responsables informatique, l'IoT est un moyen de doter les objets du quotidien d'une connectivité internet. Pour la majorité (48%) des responsable métiers, il s'agit plutôt d'automatiser des équipements techniques du bâtiment. Ces derniers estiment aussi dans leur ensemble que l'IoT sert principalement à fournir des services basés sur la géolocalisation quand les directions IT y voient d'abord un moyen de surveiller et de maintenir des équipements critiques.

La DSI voient plus de projets IoT déployés que les métiers

Ces visions différentes expliquent peut-être que les directions informatiques et métiers ne s'accordent pas non plus sur les taux de déploiement de l'IoT. Alors que 58% des secondes indiquent que des projets concernant l'internet des objets ont été mis en oeuvre dans leurs organisations, 46% seulement des DSI font la même réponse. Mieux encore, 13% des responsables informatique n'envisagent pas de déployer l'IoT, alors que 98% des responsables métiers déclarent avoir adopté l'internet des objets ou prévoient de le faire.

En France, selon Aruba, 61% des entreprises se seraient déjà converties à l'Internet des objets. C'est mieux qu'aux Pays-Bas (43%), en Allemagne (54%) et au Royaume-Uni (37%) mais moins bien qu'en Espagne (69%). S'agissant de la compréhension de ce qu'est l'IoT, le taux est estimé à 61% dans l'Hexagone. Par ailleurs, les entreprises françaises sont 17% à penser que l'IoT est sécurisé. Enfin, elles sont 76% à reconnaître des avantages significatifs au déploiement d'objets connectés.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité