Les français poursuivent leur conversion au haut débit

Près d'un tiers de plus en un an ! C'est la part de nouveaux internautes profitant d'une connexion par câble ou ADSL chez eux au mois de novembre dernier, par rapport au mois de novembre 2005. Cette forte progression porte à près de 20 millions le nombre des adeptes du haut débit à domicile, contre un peu plus de 15 millions un an plus tôt. La progression du nombre d'internautes se fait à un rythme plus lent : Mediamétrie en a recensé un peu plus de 28 millions au mois de novembre dernier - soit 54,3 % des français de plus 11 ans - contre près de 26 millions un an plus tôt. Manifestement, Internet n'est pas le pendant indispensable du micro-ordinateur, pour certains du moins. En effet, l'institut de mesure d'audience a recensé plus de 2,6 millions de foyers équipés d'un ordinateur mais ne disposant pas de connexion à Internet, sur un total de plus de 13,5 millions de foyers équipés au troisième trimestre 2006. Reste que les internautes consacrent de plus en plus de temps à ce média. Toujours selon Médiamétrie, le temps passé sur le web, par visiteur unique, était de 24h02min en novembre dernier contre 20h59min un an plus tôt. Les deux grands gagnants de cet intérêt pour Internet sont Google et MSN/Windows Live. En termes de fréquentation de site Web, ils sont suivis par Free, Orange, Yahoo, Microsoft, PagesJaunes et eBay. Enfin, Médiamétrie relève une progression de 28 % du nombre de visiteurs de sites Internet de vente en ligne généralistes au mois de novembre dernier par rapport à novembre 2005, à près de 16 millions.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité