Les revenus d'Insight ont progressé de 11 % en 2022

La nomination d'Adrian Gregory comme président d'Insight pour la région EMEA est effective depuis le 1er janvier 2023. (Crédit : Inisght)

La nomination d'Adrian Gregory comme président d'Insight pour la région EMEA est effective depuis le 1er janvier 2023. (Crédit : Inisght)

Le revendeur Insight présente ses résultats pour le compte de l'année 2022. Si globalement le chiffre d'affaires du revendeur est en croissance, la situation économique et les fluctuations sur les taux de change se sont fait ressentir en EMEA.

La variation des taux de changes n'est pas passée inaperçue. Insight, qui vient de dévoiler ses résultats pour l'exercice 2022, en a en effet ressenti les effets. Dans un premier temps, le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 10,4 Md$, en croissance de 11 % par rapport à 2021. La vente de produits a représenté 9 Md$, tandis que plus de 1,4 Md$ ont été générés par leur activité de services. La majorité des facturations, soit environ 8,5 Md$, ont été réalisé en Amérique du Nord.

Toutefois, en regardant de plus près les performances réalisées dans la région EMEA, notamment au quatrième trimestre 2022, on remarque que le chiffre d'affaires net a baissé de 12 % pour atteindre 375,2 M$. Pourtant, en excluant les effets de la fluctuation des taux de change, les revenus de la région sont restés stables. Il en est de même pour le bénéfice brut qui a baissé de 4 % sur la même période, à 61,2 M€ alors même qu'il a progressé de 9 % en excluant l'impact des taux de change.

Le président EMEA reste optimiste

Pour l'ensemble de l'année, les ventes sont restées stables dans la région EMEA et le bénéfice brut a diminué de 4 % à 247,3 M$. En revanche, en tant compte des effets de change, ils ont respectivement cru de 12 % et 6 %. « Nous sommes satisfaits de nos résultats dans la région EMEA car nous avons atteint cette performance en dépit d'un macro-environnement en décélération au second semestre 2022 », a déclaré Adrian Gregory, président d'Insight EMEA. « Ces résultats montrent la résilience de notre modèle économique. Nous pensons que notre portefeuille de solutions nous place en bonne position pour affronter ce climat économique et poursuivre notre développement », termine-t-il.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité