Leviia mise sur les partenaires pour peser sur le marché du stockage objet

Quentin Maury, directeur commercial de Leviia : « A date, nous travaillons avec environ 150 partenaires de toutes tailles, d'envergure locale et nationale. Le stockage objet est à l'origine de la plus grosse part des revenus qu'ils génèrent avec nous. » (Crédit photo : Leviia).

Quentin Maury, directeur commercial de Leviia : « A date, nous travaillons avec environ 150 partenaires de toutes tailles, d'envergure locale et nationale. Le stockage objet est à l'origine de la plus grosse part des revenus qu'ils génèrent avec nous. » (Crédit photo : Leviia).

Depuis le lancement de son service de stockage objet il y a environ un an, le français Leviia attire de plus en plus de revendeurs. Il leur dédie depuis peu un programme partenaires en bonne et due forme, qui doit lui permettre de faire bondir leur nombre d'ici deux ans.

« C'est optimiste mais on a les moyens de le faire », déclare Quentin Maury, le directeur commercial de Leviia, lorsqu'on l'interroge sur les objectifs du fournisseur de services de stockage et de sauvegarde dans le cloud en matière de ventes indirectes. Actuellement, cette entreprise française créée en 2019 s'appuie sur un réseau de 150 partenaires qui lui apporte environ 30 % de son chiffre d'affaires. D'ici 2025, son ambition est de multiplier la taille de cet écosystème par trois et d'en tirer alors la moitié de ses revenus. Pour la concrétiser, Leviia mise à la fois sur l'évolution de son offre depuis l'an dernier, et sur les améliorations plus récentes qu'il a apportées à sa collaboration avec les prestataires de services IT.

Fondée en 2020 par Arnaud et William Méauzoone en Seine-et-Marne, Leviia a démarré son activité en lançant Leviia Driive, une solution souveraine de stockage et de partage de fichiers intégrant une suite bureautique. Initialement orientée grand public, elle est rapidement déclinée pour les entreprises (Leviia Driive Pro), qui sont aujourd'hui les principales cibles de Leviia. En deux ans environ, ce service concurrent de Google Drive, Microsoft OneDrive, Dropbox et autre Box est parvenu à séduire 300 000 utilisateurs. Un succès qui a permis à son concepteur de lever 3 M€ auprès de la holding de Xavier Niel, le fondateur de Free, en juillet 2022. L'entreprise a notamment consacré ces fonds à la création de son propre service de stockage objet S3, dont la mise officielle sur le marché remonte à mars 2023.

Une console de management qui mise sur la simplicité

L'arrivée de Leviia Object Storage dans le catalogue du fournisseur a été le véritable point de départ de sa stratégie de vente indirecte. « A date, nous travaillons avec environ 150 partenaires de toutes tailles, d'envergure locale et nationale. Le stockage objet est à l'origine de la plus grosse part des revenus qu'ils génèrent avec nous », indique Quentin Maury. Cette collaboration, dont la montée en puissance a démarré en septembre dernier, va encore se renforcer grâce au lancement du programme partenaires auquel Leviia a procédé il y a deux mois. Le dispositif comprend 5 niveaux (Nickel, Bronze, Silver, Gold, Platinum) et se base, classiquement, sur la réalisation de minimums de chiffre d'affaires par ses membres. Parmi les outils que l'éditeur fournit à ces derniers figurent notamment une console de management livrée en mars 2024. Elle permet de créer de nouveaux comptes clients, de définir des quotas de stockage au gigaoctets près ou encire de suivre l'évolution des espaces alloués à différentes entreprises.

Maîtrise toute la chaîne de production pour proposer des tarifs agressifs

« Beaucoup d'intégrateurs ne connaissent pas la technologie du stockage objet. Des acteurs comme Wasabi et AWS proposent des consoles très détaillés, mais elles ne s'avèrent intéressantes que pour les experts », explique Quentin Maury. Outre la simplicité, Leviia mise aussi sur une tarification agressive pour capter davantage de partenaires et donc de clients. « Nous sommes quatre fois moins chers qu'AWS qui, comme Wasabi, facture de surcroît la suppression des données. Par ailleurs, notre service intègre une géolocalisation sur deux datacenters de façon transparente et gratuite », poursuit le directeur commercial. Pour parvenir à son tarif de 6,99 € par mois pour 1 To, Leviia maîtrise toute la chaine de production de ses services. Cela lui permet, par exemple, de ne pas avoir à acquérir de micro-services chez des tiers.

D'ici 2025, la stratégie produit et commerciale mise en place par Leviia doit lui permettre de porter la part des ventes indirectes à 50 % de ses revenus, contre 30 % aujourd'hui. À plus long terme, le fournisseur ambitionne aussi de s'appuyer sur des partenaires pour se développer à l'international.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité